Home / Livres / The Cult of the Spiral Dawn – Peter Fehervari

The Cult of the Spiral Dawn – Peter Fehervari

J’avais franchement apprécié le premier roman sorti sur la thématique des cultes genestealers, Le Culte du Maçon de guerre, qui changeait  des classiques romans sur les space-marines et proposait une vision d’un aspect finalement assez peu développé de l’univers Warhammer 40.000 que sont les cultes hérétiques, infectés de mutants. Et donc ce premier roman ne pouvait pas rester seul sur mes étagères et se devait d’être rejoins par ceux qui viendraient ensuite. Et c’est chose faite avec The Cult of the Spiral Dawn. Petit changement d’auteur également avec cette fois Peter Fehervari, que je ne connais absolument pas, donc j’étais assez curieux de découvrir ce qu’il allait bien pouvoir nous proposer !

Comme d’habitude avec Black Library on se retrouve avec une couverture de qualité parfaitement illustrée, et une quatrième de couverture qui vend quand même un peu de rêve pour ceux qui lisent la langue de Shakespeare :

The galaxy is vast, and worship of the God-Emperor by His faithful takes many forms. The Spiral Dawn is one of the countless sanctioned sects of the Imperial Cult. As a gathering of Spiralytes make their holy pilgrimage to Redemption, the sect’s world of origin and a shrine world of the Imperium, they find not a haven of enlightenment and introspection, but a soot-choked hellhole where their order’s founders and an unorthodox regiment of Astra Militarum maintain an uneasy coexistence. As tensions between the serene congregation and the superstitious Guardsmen mount, the new arrivals begin to unravel the dark secrets concealed at the heart of their faith.

Tout commence par une introduction qui nous place en pleine attaque d’un couvent de Sœurs de Bataille par un ennemi inconnu et visiblement hautement dangereux. Puis nous retrouvons toute une bande de pèlerins en route vers la planète Redemption, en vue de s’impliquer dans le Culte de la Spiral Dawn. Mais une fois arrivés sur place ils vont découvrir que la situation n’est en rien celle qu’ils pensaient. Au fil des chapitres l’hérésie en place sur la planète va devenir de plus en plus évidente et il va leur falloir combattre pour leur vie.

De manière générale le scénario proposé par Peter Fehervari est de bonne facture, bien amené et possédant quelques twists vraiment intéressants et qui renouvellent l’intérêt global pour le roman. Les personnages sont finalement assez iconiques de l’univers Warhammer 40k mais cela ne les empêche pas d’être attachant et de faire en sorte que le lecteur veuille suivre leur aventure de bout en bout. Mention spéciale à l’énigmatique Cross d’ailleurs, qui est un des éléments mystérieux et inquiétant du roman tout en étant profondément humain…

Stylistiquement le roman est efficace à souhait, les chapitres sont long mais parfaitement découpés à l’intérieur et ajoutent donc au rythme de l’ensemble du roman, d’autant plus que plus la fin avance plus le rythme se fait trépidant. Mon seul bémol est lié à ce rythme : parfois c’est un peu de bordel et finalement j’ai eu du mal à m’y retrouvé sur certaines phases un peu brouillonnes.

La nouvelle supplémentaire, Casts a Hungry Shadow, est un ajout intéressant qui sans être vital remet une petite couche de texte sur un roman qui sans cela est vraiment court.

The Cult of the Spiral Dawn est donc un bon roman qui ouvre une fois de plus d’autres perspectives au cœur d’un univers Warhammer 40.000 toujours plus vaste et qui, à chaque sortie tant dans leur gamme de jeux que dans leur gamme de roman, ne cesse de s’étendre pour le plus grand plaisir des fans tels que moi !

Spiral Dawn
Peter Fehervari
Black Library
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Ecstasy – Kissin’ Dynamite

Une petite année après la sortie de Generation Goodbye, les dynamiques Kissin Dynamite sont de …

Evolutions of Mind – U-Bilam

La scène française n’a de cesse de nous proposer de nouvelles choses à découvrir et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *