Home / Livres / BD, comics & mangas / The Arms Peddler T4 – Kyôichi Nanatsuki & Night Owl

The Arms Peddler T4 – Kyôichi Nanatsuki & Night Owl

the-arms-peddler-kioon-4bisEmmenées à bride abattue par Sona, Garami et Airi échappent de peu aux féroces chasseurs de prime mais ce n’est que pour se retrouver en plein cœur d’une étrange forêt. Sombre, dense, transpirant les maléfices, ces bois sont occupés par une communauté de vampires et quelques humains prisonniers des lieux comme le sont à présent Garami et ses jeunes compagnons. Néanmoins, tous trois sont accueillis par celle qui semble diriger les vampires. Plus étrange encore, elle leur demande de lui vendre une arme tirant des balles en argent. Interloquée, Garami cherche à connaître la raison d’une telle requête. Les vampires sont apparemment aux prises avec l’un des leurs, devenu meurtrier des siens. Mais la vérité s’avèrera bien plus dangereuse et dramatique. A l’origine de cette situation fratricide niche un drame abominable, né d’une rencontre. Celle du vampire renégat et d’un mystérieux livre que Garami semble prête à tout pour retrouver.

Un nouveau tome qui ne relâche pas la pression. Après les morts-vivants, les fantômes, les bandits, les marchands d’armes et autres bizarreries gluantes et affamées, voici que les vampires s’invitent dans le monde de The Arms Peddler. Et avec un superbe déploiement de surprises. D’apparence humaine séduisante, ils deviennent laids lorsque la peur les étreint, inquiétants quand ils prennent des bains de sang humain et terrifiants dès lors qu’ils affichent ou font naître d’autres formes de vie du style Cerbère. Night Owl s’en est donné à cœur joie sur les chapitres de ce tome ! Je vous épargne certains détails qui font du village peuplé d’humains un autre lieu d’horreur, un peu de suspense préservé est absolument nécessaire. La plume du dessinateur garde son trait acéré, au millimètre près et l’encrage très important dans l’ensemble du manga de part sa thématique post-apocalyptique est très sollicité et maîtrisé dans les pages de ce tome 4 puisque, vampires obligent, il fait toujours nuit… L’expressivité si puissante confirme encore la qualité de son graphisme alors que chaque héros se retrouve face à ses propres défis.

v0372
De son côté, Kyôichi Nanatsuki a décidé de révéler pas mal de choses de son héroïne si séduisante. En peu de pages, on découvre quelle pourrait être sa véritable quête, certaines pistes quant à ses étonnantes capacités physiques, et le mystère entourant l’immense épée qu’elle ne quitte que rarement. On passe donc plus de temps avec Garami qu’avec Sona et Airi dont l’évolution stagne un peu. Néanmoins, les liens qui unissent les trois protagonistes principaux se resserrent un peu plus.

Ki-oon éditions ne renie rien de la qualité de son offre tant l’impression, la traduction et la mise en bulle rendent justice au travail des mangakas. La jaquette à elle seule donne envie de lire cette suite pleine de surprises à dévorer.h

t165-1662

The Arms Peddler T4
Scénariste : Kyôichi Nanatsuki
Dessinateur : Night Owl
Editions Ki-oon
Traduction : Fédoua Lamodière

7,65 €

About Clémentine Fourau

Prisonnière ravie du monde des rêves et de l’imaginaire depuis l’enfance, j’ai connu mes premiers émois littéraires avec les classiques contes et autres aventures des héros de cape et d’épées avant de glisser dans un univers encore plus riche : Histoire, mythologies, légendes, sorcellerie, Fantasy, fantasmagories… Le charme grandiose des oeuvres de Stephen King, JRR. Tolkien, H.P Lovecraft, Edgar A. Poe et Anne Rice furent autant de rencontres magiques éveillant un appétit d’ogre pour le fantastique sous toutes ses formes. Egalement férue de mangas, de films d’animation et de cinéma, j’ai vogué entre mes passions et des études d’histoire de l’art et archéologie, traînant un sentiment persistant que le Livre était ma véritable voie. Aujourd’hui, j’ai trouvé un équilibre, remplissant sans cesse le peu d’espace dans lequel je vis avec toujours plus de livres et partageant ma passion des mots et de l’image à travers mes chroniques et un travail d’écriture qui, je le souhaite, aboutira à séduire un lectorat plus large encore. Car rien n’est plus savoureux que de créer son propre univers du rêve… ou de cauchemars !

Check Also

Colorado Kid – Stephen King

  L’un s’appelle Dave Bowie, l’autre Vince Teague. L’un est gros, l’autre est mince. L’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *