Accueil / Musique / Métal / The Alliance – Cypecore
Bannière Institut de la Musique

The Alliance – Cypecore

Les allemands de Cypecore sont de retour sur le devant de la scène avec leur metal indus teinté de death melo avec The Alliance, leur quatrième production. Basant leur univers musical sur un XXIIe siècle hypothétique et particulièrement sombre et brutal, ils proposent un son qui peu en étonner plus d’un mais pour ma part j’ai été séduit. Découvrons donc ce que que ce groupe a à nous proposer !

Dès l’Intro on se retrouve plongé dans un monde cyber, inquiétant, avec des voix lointaines, un rythme martial en fond, puis une voix off débute l’histoire qui s’enchaîne avec The Alliance. Quelques « Cause we are One ! » étouffés puis la voix saturée prend les devant et les instruments s’emballent, pour le plus grand plaisir de mes oreilles. Les sons d’église de Dissatisfactory donnent un aspect plus grandiose à l’ensemble et ça n’a pas été pour me déplaire. Encore une belle réussite, comme d’ailleurs tout l’album dans son ensemble. Aeons est dans la même veine par exemple : une guitare très saturée, un son plus dark mais tout aussi prenant. On a clairement envie de headbanger dans tous les sens

Mon morceau préféré de l’album ? Très clairement Reject the Stream qui combine à la fois la violence du Death avec un aspect mélodique vraiment puissant notamment sur les refrains que j’ai trouvé absolument magnifiques avec cette vois claire masculine légèrement enrouée… The Voice of Conviction est aussi une chanson particulièrement réussie : profonde à souhaits, elle propose un univers à elle seule et vous emporte sur les ailes de ses guitares d’une rapidité impressionnantes.

Avec The Alliance j’aurais tendance à dire que Cypecore approfondit encore son univers et va conquérir de nouveaux public. La qualité globale de la galette est indéniable et même si certaines pistes restent plus en tête que d’autres il semble évident que l’ensemble fait le boulot. Une chouette découverte qui va du coup me pousser à m’intéresser de plus près à ce que le groupe a fait auparavant, voir si cette veine me mène quelque part. Car oui le mélange Death et Indus marche sur moi, et même particulièrement bien !

The Alliance
Cypecore
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Marduk + Archgoat + Valkyrja + Attic + Stortregn – La Machine du Moulin Rouge – 4/12/2018

Le 4 décembre avait lieu le concert de Marduk à La Machine du Moulin Rouge, …

Positif – David Wellington

Tout le monde peut être positif…    Le signe « plus » tatoué au dos …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *