Accueil / Reports / Concerts / Stoned Jesus + Mothership + Elephant Tree – Petit Bain – le 28/09/18

Stoned Jesus + Mothership + Elephant Tree – Petit Bain – le 28/09/18

Jeudi dernier, le 28 Septembre 2018, nous avons eu le droit à un excellent show au Petit Bain signé Garmonbozia. Le stoner était la pièce maîtresse de la soirée, 3 groupes, de 3 pays différents, Elephant Tree, Mothership et pour finir ce concert en beauté, Stoned Jesus.

ELEPHANT TREE – Angleterre – Stoner Sludge –  » Les racines d’un bon sludge ! « 

Histoire de commencer en douceur, Elephant Tree ouvre la soirée. Tout droit venu de Londres, le quatuor nous joue un stoner sludge de très bonne qualité. Arrivés sur scène bière à la main, les gars trinquent avec leur public avant de commencer à jouer leur premier titre. Je remarque que le guitariste chanteur supporte le groupe d’après (Mothership), en portant un tshirt à leur effigie. Mais revenons au plus important : le son  du combo est excellent et les musiciens occupent très bien la scène, surtout le guitariste chanteur, Jack Townley et le bassiste chanteur, Peter Holland. Ce dernier a la particularité d’avoir 3 cordes de basse roses fluos et la 4ème, verte fluo, ce qui donne un effet visuel plutôt sympathique.  Ces deux là occupent tellement bien la scène que le 4ème larron a du mal à trouver sa place. Celui-ci officie dans 2 postes pendant le set,  il est derrière le pc et il joue également de la guitare sur certains titres. En revanche, je trouve que l’on entend peu ses parties de guitare. Les soli de basse et de guitare, sont à la fois riches et bien exécutés. On sent bien l’influence de Black Sabbath dans leurs morceaux et d’ailleurs en fin de set, nous aurons le droit à une cover de ce groupe culte, avec le titre Paranoid ! Ils seront rejoints par Kelley Juett, guitariste du groupe Mothership ! Un bon partage entre eux et avec le public.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

MOTHERSHIP – Etats Unis – Stoner Metal – « La mère du rock’n’roll « 

Comme toujours Garmonbozia est au top. Le concert commence pile à l’heure, les balances sont efficaces et rapides.C’est donc au tour des américains de monter sur scène. Kelley Juett, le guitariste teste son pedalborad (qui dispose d’un loop_ pour les néophytes, le loop permet de faire des boucles d’accords ou d’arpèges). Pendant les balances, le morceau des années 80, Replica, ravira la fosse et les membres de Mothership, qui chanteront à l’unissons sur le titre, sans parler de la chorégraphie des zikos (bonne ambiance assurée). Je remarque en passant, le tshirt Stoned Jesus du bassiste chanteur de Mothership. Suite à cela, les choses sérieuses peuvent commencer. Les riffs s’annoncent bien plus metal que dans Elephant Tree. Avec un guitar hero comme Kelley, pas étonnant. Un véritable virtuose à la guitare et un showman exceptionnel. Il chante quelques titres (30 % du set), le reste est chanté par le bassiste,Kyle Juett _eh oui ces deux là sont frangins ! La section corde se rassemblent devant le batteur pour des soli endiablés. La partie rythmique est solide et très en place. Kelley scande d’une grosse voix rocailleuse un « hellyeah » face à la fosse qui le suivra sans la moindre hésitation. Et c’est sur le morceau « hot smoke and heavy blues » qu’il nous fera entendre sa voix très rock’n’roll. Nous avons le droit à de nombreux slam et pogos dans le public, il n’y pas à dire, Mothership aura tout démonté et retourné la péniche! C’est décidément une soirée de partage et de soutien entre les groupes car en fin de set, le trio est rejoint par le bassiste chanteur de Stoned Jesus ! Il y a une véritable osmose entre chacun d’eux sur scène et c’est vraiment beau à voir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

STONED JESUS – Ukraine – Stoner Rock –  » Les Messies d’Ukraine »

Un mois après leur passage au Motocultor, Stoned Jesus revient en force en terres parisiennes ou devrais-je dire “en mer parisienne”, vu que nous sommes sur la péniche du Petit Bain. Le trio toujours aussi efficace, balance leurs premières notes dix minutes avant l’heure prévue. La basse de Serhij Slusar semble toujours aussi immense entre ses doigts tout fins. Le combo commence sur Distant Light,  titre aux envolées psychédéliques issu du dernier album. Le son de guitare est cristallin, magnifique et épuré. Stoned Jesus nous offre une setlist vraiment intéressante avec 70% des morceaux tirés du nouvel album, nommé Pilgrims sorti le mois dernier. La fosse est très réactive au set du combo, et ne manquera pas de chanter en chœurs les couplets du magnifique titre : I’m the Mountain (qui d’après moi est un véritable chef d’œuvre), joué en fin de concert. Le frontman, Ihor Sydorenko, nous prouve qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un pedalboard gigantesque pour avoir de merveilleux sons de guitare. Le batteur fera quelques chœurs avec Ihor et Serhij sur certains morceaux pendant le set. Au fur et à mesure que le concert avance, la frénésie et l’adrénaline monte à travers le public et les musiciens. Il n’y pas à dire, ce nouvel album est un excellent cru! Les parties de batterie sont riches et les riffs de guitare tout bonnement magnifiques, mélodieux et d’une lourdeur incontestable. Les slammeurs feront de nouvelles apparitions et seront d’ailleurs rejoints, lors du rappel, par la section corde !! En effet, Ihor et Serhij nous feront l’honneur de sauter dans la fosse avec leurs instruments, ils slamment tout en continuant de jouer et ça joue toujours aussi bien, quel talent ! Petit moment romantique, Ihor pendant une partie instrumentale, ira embrasser sa chérie sur le côté de la scène qui semble littéralement subjuguée par le show. Comme au Motocultor, le frontman sort son téléphone pour filmer le public afin d’immortaliser ces bons moments. Et à la fin du show, (à croire que c’est une habitude chez lui de faire don de ses fringues au public – au Motocultor c’était sa chaussure) cette fois, il enlève son tshirt et le balance dans la fosse. Tels les oiseaux d’Hitchcock, les gens se jette évidemment dessus. Après des remerciements très chaleureux, le combo quitte la scène sauf le bassiste qui posa son instrument pour retourner slamer dans le public !

En résumé, un excellent concert, une très bonne ambiance, des groupes pros et vraiment bons et une orga du tonnerre ! Merci à Garmonbozia pour cette belle soirée!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Eldricht Tales

A propos de Delora

Lisez aussi

Healed by the Dark – Silver Grime

  En tant que fan absolu de stoner, mes pérégrinations m’ont amené plusieurs fois vers …

Black Bomb A – Black Bomb A

  Black bomb A est un album du groupe de punk hardcore éponyme, originaire de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *