Home / Musique / Métal / Stalingrad – Accept

Stalingrad – Accept

Deuxième album pour Accept avec Mark Torrnillo au chant qui parvient, au fil du temps et de ses prestations vocales et scéniques à faire oublier son illustre prédécesseur Udo Dirkschneider. Après le succès critique et artistique de Blood Of The Nations (2010), les fans attendaient le groupe au tournant pour savoir s’il allait pouvoir poursuivre dans cette voie d’un metal sauvage et infaillible.

Force est de constater que les Allemands ne déçoivent pas en frappant comme ils savent le faire, à grands coups de riffs sauvages (l’excellent Hung Drawn And Quattered, les furieux Flash To Bang Time et The Quick And The Dead), d’hymnes imparables (le martial Stalingrad, Revolution) et de mélodies comme seul le groupe sait en proposer : l’épique Shadow Soldiers. Les fans de la première heure retrouveront des petites touches qui rappellent les albums Balls To The Wall et Russian Roulette, notamment dans les chœurs et les arrangements, ce qui offre un savant mélange de modernité et de classicisme. Les touches orientales sur The Galley, qui clôt ce superbe disque, apportent une preuve évidente du retour en forme des Allemands qui sont près à défendre leur première place dans le genre.

Ajoutons à cela une production énorme qui fait la part belle aux guitares, en s’appuyant sur une section rythmique impeccable, tout en offrant une belle profondeur à chaque instrument et vous tenez là un disque indispensable à tout fan de heavy metal puissant, carré et inspiré. Dire que le vingt-et-unième siècle doit aussi compter avec ce groupe que l’on croyait perdu est inespéré. Autant en profiter sans bouder son plaisir.

Accept
Stalingrad
Nuclear Blast
2012

About Denis

Check Also

Dark Desires – WEAK

Petit détour par le Dark Rock à forte ambiance gothique avec WEAK, groupe allemand mêlant …

One comment

  1. Michel Borderie

    j’avoue que je préfère Mark à Udo et même que j’apprécie beaucoup plus ACCEPT depuis qu’Udo n’est plus là…
    Je trouve aussi cet album est excellent mais un peu moins costaud que l’énorme « Blood Of The nations ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *