Accueil / Cinéma / Animé / Souvenirs de Marnie

Souvenirs de Marnie

Souvenirs de MarnieTrès solitaire, et renfermée, Anna a perdu ses parents très jeune, et vit en ville avec ses parents adoptifs. Lorsque son asthme s’aggrave, sa mère adoptive l’envoie chez des parents, les Oiwa, qui vivent près de la mer dans un petit village au nord d’Hokkaïdo. Pour Anna, c’est le début d’un été d’aventures qui commence par sa découverte d’une grande demeure construite au cœur des marais, non loin du village. Même si elle semble avoir quelque chose de familier pour elle, La Maison des Marais, comme l’appellent les villageois, est inhabitée depuis bien longtemps. Et c’est là-bas qu’elle va faire la rencontre d’une étrange et mystérieuse fille : Marnie…

Après la grosse déception du dernier Miyazaki, Le vent se lève, j’avais espéré prendre de nouveau du plaisir avec ce nouveau Ghibli ; c’est chose perdue.

En effet, Souvenirs de Marnie est un animé sans saveur avec une intrigue brouillonne et un scénario aux nombreuses failles. L’héroïne est détestable du début à la fin ce qui ne crée pas d’émotion lors de la résolution. Adoptée enfant par des parents qui l’aiment, on a beaucoup de mal à comprendre pourquoi elle déteste autant la vie! Agressive avec tout le monde, elle reste collée à son bloc de dessin.

080600

Son obsession pour Marnie, quitte à se mettre en danger, amène un sentiment de malaise. Gêne qui aurait pu être développée davantage toute comme la relation ambiguë entre les deux jeunes filles. Mais nous n’obtenons jamais de raison valable pour ce lien qu’amoureux qui les unie. De plus, quand on connaît la fin, leur relation étrange est d’autant plus gênante !

Les scènes se répètent inlassablement (Anna va chercher Marnie dans son manoir, retourne chez elle, s’endort sur la route, retourne chercher Marnie…) et la tirade finale expliquant toute l’histoire tombe sur une surprise ni préparée ni crédible. On se demande pourquoi tout ce mystère pour en arriver là!

Alors certes, comme d’habitude, l’animation et les designs sont magnifiques. Le travail sur la nature donne une sensation de bien-être tout comme l’animation du vent, très reposante. Les décors sont sublimes et les ambiances lumineuses parfaitement maîtrisées.

Souvenirs-de-Marnie

SOUVENIRS-DE-MARNIE-Go-with-the-Blog-Image3

Cependant, c’est un peu simple de se reposer uniquement sur le visuel, car tout le monde est maintenant bien au courant de la qualité graphique des Ghibli! On aurait aimé un peu plus de respect pour les spectateurs avec une proposition d’intrigue cohérente et réfléchie dans la veine des premiers films du studio. Car au final, même les thèmes du deuil et du passage à l’âge adulte ne sont pas développés en profondeur.

Le passage dans le silo à grain est le plus réussi aussi bien visuellement que musicalement et enfin émotionnellement!

marnie_analyse04

Il faut également noter la superbe bande-son réalisée par Takatsugu Muramatsu avec envolées lyriques ou musiques d’ambiance de campagne.

CONCLUSION

Souvenirs de Marnie reste avec Le vent se lève le moins bon de tous les Ghibli malgré une sublime animation. Hiromasa Yonebayashi nous avait proposés beaucoup mieux avec son Arietty; une intrigue avec un enjeu fort et des émotions plus marquées, mais surtout une héroïne plus attachante.

Souvenirs de Marnie

réalisé par Hiromasa Yonebayashi

Studios Ghibli

À propos Arwen

Je m’appelle Arwen et j\’ai 22 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste et c’est ce que je suis ! J’ai travaillé entre autre pour Canal J et Xilam (Les Zinzins de l’espace ou Oggy). Je développe également mes écrits en littérature jeunesse, genre dans lequel je me sens le plus à l’aise. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr. Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je travaille depuis deux ans pour le webzine Khimaira pour lequel je suis principalement chroniqueuse cinéma. Mon actualité: un album jeunesse illustré en cours d’édition et la mise en place de mon premier roman pour la jeunesse.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Scream, la saga – Wes Craven

Scream ou Frissons au Québec, est un film d’horreur américain réalisé par Wes Craven, sorti ...

Watch Dragon ball super