Accueil / Livres / Fantastique / Snowblind – Christopher Golden

Snowblind – Christopher Golden

Une petite ville des États-Unis, Coventry, se prépare à subir une tempête de neige. Une certaine tension règne dans l’air et pour cause : il y a douze ans, au cours d’une tempête ressemblant fortement à celle qui approche, des dizaines de personnes sont mortes ou disparues. Alors forcément, les habitants ne peuvent que ressentir de l’angoisse à l’approche de cette nouvelle catastrophe. Ils sembleraient qu’ils n’aient pas tort, car les morts semblent vouloir revenir parmi les vivants.

Je vous arrête tout de suite : Snowblind de Christopher Golden n’a rien à faire dans la catégorie Horreur. A moins d’être vraiment sensible, il y a peu à parier que cela vous fasse plus que hausser un sourcil. C’est un bon livre, certes, j’ai apprécié sa lecture, mais je l’aurai plutôt classé comme du fantastique. Certes, l’auteur a tenté parfois des descriptions un peu sordides et le cliffhanger de fin laisse présager que la vie ne va pas être rose à Coventry… mais c’est quand même bien léger.

Le livre est plutôt bien construit. La première partie se passe pendant la première tempête de neige, où on assiste à des moments de vie se finissant généralement par des drames (et donc, des morts). La suite a lieu douze ans plus tard, avant et pendant la seconde tempête de neige. Cela permet de comprendre pourquoi les personnages principaux sont ainsi, quelles sont les relations qui les lient et quelles évolutions ils ont subi ou vécu. J’ai beaucoup aimé que ce soit sous cette forme-là plus que sous forme de flashbacks au fur et à mesure du récit, comme ça aurait pu l’être, ce qui aurait eu des chances d’être perturbant et confus. De plus, cela permet de s’attacher aux personnages, de comprendre pourquoi ils sont devenus comme ça.

L’histoire en elle-même est plutôt prévisible, ce qui n’aide pas à se sentir dans un roman d’horreur, car à aucun moment, on se demande ce qu’il va se passer ou on sait qu’il va se passer quelque chose d’horrible. A part quelques éléments parfois légèrement surprenant, le reste n’est pas très original.

En conclusion, quand j’ai refermé Snowblind, j’ai eu l’impression d’avoir lu un bon livre de fantastique, et c’est tout. Est-ce parce que je ne suis pas réellement rentrée dans le récit en lisant une histoire de tempête de neige alors que la canicule régnait ? Peut-être, mais je ne pense pas que ce soit aussi simple que ça. Je le conseille néanmoins, car ce fut une lecture plutôt agréable, même s’il y a “tromperie” sur la marchandise.

Snowblind
Christopher Golden
Bragelonne
2018

Eldricht Tales

A propos de Chloé Cloison

Tombée dans la lecture depuis toute petite, j’ai grandi au milieu de ces multiples univers. J’ai toujours eu un goût prononcé pour le fantastique et la fantasy, qui s’est développé au fil des années. Je me suis cependant ouverte sur d’autres styles, tels que la science-fiction et l’horreur. J’ai finalement fait de cet amour pour la langue mon métier en devenant traductrice. Et ça donne une bonne excuse pour rester vautrée pendant des heures sur un canapé/lit/fauteuil à dévorer un livre (et des cookies faits maison).

Lisez aussi

A New Horizon – Komatsu

  Après avoir parlé de stoner et de doom, il est temps de compléter la …

Exile amongst the ruins – Primordial

  Exile amongst the ruins est le dernier album de Primordial, un groupe de pagan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *