Home / Livres / BD, comics & mangas / Skully Fourbery – Derek Landy

Skully Fourbery – Derek Landy

Skully FourberyAvant de devenir écrivain, Dereck Landy se trouvait était scénariste, spécialisé dans l’horreur. Mais il a fait le bon choix de sortir cette série, inspirée par ses deux passions : l’horreur et le combat. En effet, il est également ceinture noire de karaté. Rapidement son premier livre trouva du succès, aussi bien auprès des adolescents que des adultes et a été traduit dans le monde entier.

La couverture, signée par Tom Percival, nous mets vite dans l’ambiance du livre. Le titre, apparaissant un gros plan et dans les tons orangés, semble avoir été voulu de manière à être vu dans cette illustration grisâtre, nous faisant la « surprise » de voir un squelette bien habillé, se référant bien au  premier mot, skully. La magie sera au  rendez-vous puisque squelette et magie semblent se côtoyer. D’ailleurs, il suffit de lire la présentation de l’éditeur pour en avoir la réponse :

« Maintenant qu’il n’avait plus ses lunettes noires et que son écharpe était défaite, on voyait qu’il n’avait ni chair, ni peau, ni yeux. Il n’avait pas de visage. Il n’avait qu’une tête de mort. »

Faites la connaissance de Skully Fourbery : détective sarcastique, magicien puissant et champion des coups fourrés. Ah ! et puis c’est un  squelette.

Ce livre se place dans un univers bien spécifique à Dereck Landy qui arrive à intégrer son humour à l’histoire de manière à nous faire sourire, mais sans que cela ne soit trop exagéré. Le lecteur est tout de suite attiré par le personnage de Skully, un squelette sympathique qui aime laisser planer le mystère. De plus, c’est un mort d’une élégance sans limite. Il roule en Bentley et porte des costumes sur mesure. De l’autre coté il y a Stéphanie, la jeune brunette aux yeux sombres dotée d’un sale caractère mais également d’un grand courage et d’une détermination à toute épreuve. Ensemble, ils forment un duo de choc qui devra faire face à quelques épreuves, mais aussi à des chamailleries amicales.

Toutefois il y a quelques remarques à faire sur ce livre. Tout d’abord, l’âge de Stéphanie au début du livre ! Elle n’a que 12 ans !  On peut comprendre qu’il faut lui donner un âge assez jeune,  adéquat pour qu’elle soit encore élève, mais on peut trouver que cela est exagéré. En effet, il est dur d’imaginer  une fillette de cet âge pouvoir se promener librement. De plus, elle reste seule dans une immense maison. Cela m’a choquée. Ensuite les explications sont un peu  trop longues et cela ralentit l’histoire. En parlant de l’histoire, elle est malheureusement assez prévisible dans l’ensemble et un peu plus de surprises n’auraient été que bénéfiques.

Il faut cependant dire que ces petites remarques n’empêcheront pas le  lecteur de bien s’amuser dans cet univers, car il s’attachera vite à nos deux héros  Skully et Stéphanie. Le roman sera tout de même émaillé de rebondissement divers et variés,  trahisons et autres, qui ne cesseront de nous surprendre, nous incitant à en lire toujours plus.

En bref, voici un bon roman fantastique que tout lecteur, adulte ou jeune, saura apprécier.

Skully Fourbery
Dereck Landy
Gallimard jeunesse

16€25

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *