Home / Livres / Fantastique / Sauvage – Les voyages secrets de Jack London T1 – Christopher Golden et Tim Lebbon

Sauvage – Les voyages secrets de Jack London T1 – Christopher Golden et Tim Lebbon

Connaissez-vous Jack London ? Rappelez-vous, il est l’auteur de L’Appel de la forêt et Croc-Blanc. Cet écrivain américain a publié une cinquantaine de romans, avec pour thèmes de prédilection la nature sauvage et l’aventure. Il participe en 1897 à la ruée vers l’or dans le Grand Nord canadien. C’est cette péripétie qui est revisitée par Christopher Golden et Tim Lebbon dans Sauvage, les voyages secrets de Jack London. Un deuxième tome sur les aventures de Jack London dans le Pacifique Nord, est déjà disponible en anglais et intitulé The Sea Wolves.

Avant de vous donner mon avis sur Sauvage, voici le résumé fournit par Castelmore :

Jack, dix-sept ans, part à la conquête du Grand Nord pour devenir chercheur d’or. Plus intéressé par l’aventure que par la richesse, il espère se mesurer aux rigueurs du climat et affronter la nature sauvage. Mais Jack est loin de s’attendre aux obstacles qui se dresseront sur sa route: des bandits sans scrupules, prêts à tout pour faire fortune, et surtout des créatures redoutables qui incarnent ce que l’homme abrite de plus sombre en son cœur. Son animal-totem, le loup, l’aidera à traverser les épreuves… pourvu que Jack reste en vie.

Jack London laisse derrière lui son passé de brigand aux Etats-Unis pour devenir chercheur d’or dans le Grand Nord. Il souhaite récolter le plus d’or possible pour sa famille mais surtout dompter la nature sauvage du Canada. Pour cela, il doit traverser le col de Chilkoot, affronter des rapides et des terres désolées au cœur de l’hiver avant d’espérer rallier Dawson. Le froid, le scorbut et l’épuisement manquent de le tuer, mais heureusement, un mystérieux loup protecteur veille sur lui. Une fois à Dawson, il pense avoir affronté le pire mais c’est l’esclavagisme qui l’attend. Et voilà que de vieux mythes, comme le wendigo et le leshii, s’en mêlent. Survivre dans de telles conditions tient du miracle.

Ce roman porte à merveille son nom. Les auteurs ont parfaitement su transmettre la brutalité, la rigueur et l’indomptabilité du Grand Nord canadien à cette époque. Les paysages somptueux sont décrits avec précision et finesse, le lecteur arrive très bien à s’imaginer le décor dans lequel évolue le héros. Les touches de fantastiques s’insèrent très bien dans l’histoire, bien que je sois restée sur ma faim avec le loup protecteur. Les mythes du wendigo et du leshii sont peu utilisés dans la  littérature fantastique, saturée par celles des vampires et loups-garous, ajoutant à l’originalité du roman.

Le style d’écriture est très proche de celui de Jack London. On frissonne au fil des aventures du héros, on espère qu’il s’en sorte avec brio, on rêve de liberté avec lui et on s’extasie devant la nature décrite.

L’illustration est très bien réalisée, tout en bleu avec en premier plan les yeux d’un loup. L’image fait parfaitement ressortir le froid et la bestialité qui sont présents tout au long de l’histoire. D’ailleurs, une fois n’est pas coutume, je préfère l’illustration française à celle américaine, qui semble être réservée à un jeune public.

Sauvage est donc définitivement un roman d’aventures, avec de subtiles touches de fantastique. J’ai beaucoup apprécié sa lecture et le recommande à tous les amateurs de Jack London, mais également à ceux qui cherchent un livre qui sort des sentiers battus et aiment l’aventure extrême.

Sauvage

Les voyages secrets de Jack London T1

Christopher Golden et Tim Lebbon

Illustration : Anne Claire Payet

Castelmore

15,20€

About Fanny

Fanny est étudiante en finance à l’université.
Elle a toujours aimé lire depuis sa plus tendre enfance. Même si elle n’a découvert le style fantastique que depuis quelques mois, elle s’y est plongé depuis sans modération.
Certains diront qu’elle a une façon peu orthodoxe de lire, puisqu’elle commence toujours par le dernier chapitre – et ils auront raison – mais elle continue bravement à le faire à chaque fois (y compris les policiers !).

Check Also

Colorado Kid – Stephen King

  L’un s’appelle Dave Bowie, l’autre Vince Teague. L’un est gros, l’autre est mince. L’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *