Accueil / Musique / Samen – Chenille

Samen – Chenille

Y a vraiment des labels qui produisent des lépidoptères ? En fait ouais, et c’est tant mieux ! Quand un nom de groupe aussi öOoOoOoOoOo apparaît sur une pochette d’album, ça en devient intriguant. C’est ce qui me donne envie de découvrir le pourquoi du comment…

Je ne connais pas l’historique de ce projet qui est composé d’un duo de musiciens multi-instrumentistes à l’air un peu barré, mais ils sont sympas à c’qui parait. Chenille est donc sorti de terre en 2013 avec, aux commandes de cette œuvre chimérique, Baptiste Bertrand et Asphödel, qui ont collaboré avec Aymeric Thomas (Pryapisme), batteur de session sur cet album, quelque peu… original. A l’écoute des premiers morceaux, je ne peux pas m’empêcher de penser au groupe 6:33 que j’apprécie particulièrement pour leur univers original et extravagant (en live, ça déboîte et c’est peu dire !).

Pour en revenir aux faits, Samen se compose de 12 titres expérimentaux. Autrement dit, chacun des morceaux développe sa propre dynamique dans un univers qui semble incohérent aux premier abord, car il  propose une multitude de sons dérivés du Metal et du Rock qu’on ne comprend pas sur l’instant, et qui sont exprimés à travers un travail d’arrangements faramineux, mettant en avant des mélanges de chants clairs et gutturaux soutenus par des parties instrumentales complexes et maîtrisées. Chacun des titres cachent une richesse de sonorités divergentes (Rock, Electro, Metal, Groovy) à travers lesquelles on découvre des structures travaillées avec méthode. La vocaliste impose son timbre de voix chaleureux sur certains titres, qui apportent des touches parfois Pop, parfois Soul ou même lyrique pour se transformer en métalleuse hurlante sur d’autres morceaux. Le tout est maîtrisé et travaillé sur une ligne de conduite dynamique qui nous incite à écouter l’album plus d’une fois afin de s’en imprégner et d’essayer de le comprendre en le redécouvrant à chaque nouvelle écoute.

Samen est donc une belle production nawak à souhait, telle une orgie de sonorités qui peut sembler désordonnée à la première écoute… puis on écoute une deuxième fois pour être sûr d’avoir bien tout compris et là on découvre que finalement tout est cohérent et rien n’est laissé au hasard et, sans le vouloir, on devient addictif sans s’en rendre compte. Une production intéressante et pertinente à conseiller pour les amateurs des nouvelles tendances OVNI françaises…

Samen
Chenille
Apathia Records
2016

À propos Red Fox

C’est l’histoire d’une fille qui n’a pas toute sa tête et qui n’est pas toute seule dedans d’ailleurs… Passionnée d’arts graphiques et de littérature fantastique, issue de diverses formations artistiques et amoureuse de la musique depuis belle lurette, elle cherche à faire partager ses passions à travers des productions de concerts. C’est ainsi qu’en 2012 elle crée une association de production de concerts indépendante sur la capitale, Extrême Factory. En parallèle, elle est chroniqueuse pour différents webzines musicaux et commence ainsi une carrière de schizophrène mélomane.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

We Fight / We Love – MILS

Après un virage musical débuté en 2015, MILS nous revient avec un EP à la ...

Watch Dragon ball super