Home / Livres / Rien ne nous survivra – Maïa Mazaurette

Rien ne nous survivra – Maïa Mazaurette

Maïa Mazaurette commence aujourd’hui à être bien connue des lecteurs de fantasy après l’excellent Dehors les chiens, les infidèles qui lui a valu nombre de critiques élogieuses. Elle nous revient avec une réédition très retravaillée de son premier roman : Le pire est avenir. Cette fois c’est sous le titre de Rien ne nous survivra que nous allons suivre les aventures de Silence et de l’immortel dans un Paris en pleine guerre civile. Entrons donc dans le vif d’un sujet qui promet…

Tout d’abord un léger synopsis : Paris est le théâtre, comme de nombreuses autres villes de France d’une guerre civile entre les Jeunes (les moins de 25 ans) et les Vieux (l’autre partie de la population). Basée sur une volonté de s’exclure des schémas sociaux cette rébellion fait long feu et Paris se trouve ainsi coupée en deux. Les jeunes occupent la rive gauche de la Seine tandis que les vieux se tiennent sur la rive droite. Les ponts et le boulevard périphérique sont le lieu de combats acharnés et rien ne semble pouvoir débloquer la situation. Dès le début du livre, on apprend que les armées de l’Europe attaqueront la rive gauche de la Seine dans 90 jours. Un compte à rebours infernal se met donc en place tandis que combats contre les vieux et luttes intestines viennent émailler l’ouvrage. Silence et l’immortel, deux snipers du camp des jeunes viennent nous faire le récit à la fois de leur combat pour la liberté, mais aussi de leur affrontement l’un contre l’autre, aux frontières de la haine et de l’amour…

Le synopsis en lui-même peut paraître surprenant, car aucune composante liée particulièrement à l’imaginaire ne s’y trouve. Et pourtant… Entre anticipation et fantastique Maïa Mazaurette navigue entre les genres, passant avec aisance du récit de guerre au fantastique sans transition, laissant le lecteur dans une expectative quasi totale concernant la fin du roman.

Autre particularité du roman : il n’est pas découpé en chapitre comme tant d’autres, mais organisé autour du récit que font Silence et l’Immortel de leur quête de la jeunesse éternelle, de la survie dans un monde en guerre. Cette organisation assez atypique offre au roman un souffle ininterrompu, comme une sorte de course contre le temps durant laquelle le lecteur n’a pas le temps de refermer la couverture au risque de voir le monde qu’il aime à travers ces pages détruit.

Les deux personnages principaux sont charismatiques, les personnages secondaires sont autant d’appuis sur lesquels ils peuvent compter, ou pas… L’écriture fluide de Maïa Mazaurette se lit facilement et les trépidations de l’aventure ne cessent de tenir le lecteur en haleine. On se surprend d’ailleurs à suspendre sa respiration en même temps que les personnages au moment d’un tir capital.

Rien ne nous survivra – Le Pire est avenir
Maïa Mazaurette
Mnémos
Collection Dédales

20 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Anna – La Fille des Cauchemars tome 1 – Kendare Blake

« La ville est plus hantée que je ne l’aurais cru. Une énergie macabre fourmille dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *