Home / Reports / Concerts / Primordial + Moonsorrow + Der Weg Einer Freiheit – Trabendo – 14/03/2018

Primordial + Moonsorrow + Der Weg Einer Freiheit – Trabendo – 14/03/2018

Thomas :

Report à deux voix ce soir, puisque Nokomis n’a pu suivre comme elle l’aurait voulu le concert (induite en erreur par le responsable photo/report, le vilain !) et elle a donc loupé la prestation de Der Weg Einer Freiheit que je vais donc compléter.

Le Trabendo annonce salle comble ce soir pour un tryptique Black Metal qui commence étonnamment tôt. Une fois arrivée à la salle j’ai rapidement l’explication : le set de Primordial fait une heure trente tandis que celui de Moonsorrow un heure. Les fans vont en avoir pour leur argent, c’est le moins que l’on puisse dire !

J’entre dans la salle alors que Der Weg Einer Freiheit vient de commencer à jouer. Le groupe allemand, déjà venu en France il y a peu, est un combo de pur Black Metal, avec toute l’imagerie qui s’y rattache, notamment un certain manque de lumière que le photographe que je suis ce soir maudit légèrement. Mais clairement musicalement c’est ma came. J’aime la voix du chanteur, les riffs lourds et prenants, tout un ensemble d’éléments qui viennent séduire mes oreilles. Le set est finalement presque trop court et déjà il est temps pour eux de sortir de scène pour laisser la place aux finlandais de Primordial. Et moi pour ma part je laisse la place à Nokomis, reprenant mon travail de l’ombre…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nokomis :

Le second groupe à monter sur scène est Moonsorrow, un groupe de métal folk originaire de la Finlande. De nombreux fans sont venus les acclamer ; l’ambiance est rapidement au rendez-vous. En revanche il y a un certain abus des lumières stroboscopiques qui provoquent des flashs un peu trop nombreux à mon goût.

Même si je connais mal le groupe, j’en sais suffisamment pour reconnaître le style mêlant black métal et des moments très folk, beaucoup plus dansants. La moitié de leurs titres est issu de leur dernier album (Jumalten Aika) et d’autres proviennent de beaucoup d’anciens voir de très anciens albums telles que Kivenkantaja, un titre de plus de quinze ans !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est au tour de Primordial de prendre la suite, un groupe que je connais très peu, une fois de plus. Le chanteur entre en scène, la tête à moitié dissimulées par une capuche qu’il gardera tout au long du concert.

Même si j’ai du mal à véritablement comprendre ce qui fait de Primordial un groupe de folk / pagan en les écoutant ce soir, leur musique reste puissante et prenante.  Là encore, ils mêlent au cours du show des chansons issues de leur dernier album (Exile among the ruins) avec des morceaux plus anciens, dont certains proviennent du très bon To the nameless dead. J’accroche tout de suite à l’ambiance hypnotique et extrêmement émotive qui se dégage de leurs morceaux, portés par la voix torturée du chanteur, tour à tour claire et rocailleuse. Le seul reproche que je ferais à ce concert est l’aspect parfois un peu répétitif de certains morceaux.

Cela reste dans l’ensemble une très bonne soirée, à laquelle j’ai assisté avec plaisir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Eldricht Tales

A propos de NokomisM

Lisez aussi

Smalls Change (Meditations upon Ageing) – Derek Smalls

Pas un metalleux ne peut ignorer Spinal Tap. L’ampli à 11, le 32ème batteur de …

Disobey – Bad Wolves

Bad Wolves est un groupe de metal américain, fondé en 2017 et qui nous propose …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *