Accueil / Musique / Prayers for the Damned Vol 1 – Sixx:AM

Prayers for the Damned Vol 1 – Sixx:AM

SixxAM_Cover_PrayersForTheDamned-960x960Attention bombe rock en approche ! Le trio californien revient avec un nouvel album et tout ce que je peux vous dire c’est que ça envoie du bois. Ce premier volume du nouveau projet du groupe devrait plaire à tous les amateurs de rock à travers 11 morceaux tous plus réussis les uns que les autres. Entrons donc dans cet univers de rock énergique et harmonieux…

La cover de l’album est particulièrement réussi et dans la thématique avec cet angelot pleurant sur fond de ciel orangé. Du bon travail graphique, simple et efficace. Mais attaquons l’écoute, et là attention les yeux ! Tout débute avec Rise et ses chœurs qui entament le morceau de belle manière. Puis les guitares prennent le relai et là ça envoie du très très lourd… Un début d’album comme on les aime : efficace, bien composé et rythmé. Cela promet et l’auditeur ne sera pas déçu, qu’il s’agisse du chant de James Michael, de la basse de Nikki Sixx ou encore de la guitare de DJ Ashbar. You Have Come To The Right Place vient ensuite enjôliver nos oreilles par son rythme très rock, avant qu’un refrain entêtant finisse de nous convaincre. Avec I’mSick on repart encore sur les riffs des guitaristes avant de se laisser emporter par le chant doucereux de James. À noter un véritable talent du groupe pour les refrains. Celui-ci envoie vraiment du gros son et c’est un plaisir à écouter.

Le morceau éponyme vient ensuite. Prayers for the Damned commence en douceur proposant une rythmique de guitare très intéressante avant que la base entre en action et que tout s’enchaîne. L’un des meilleurs morceaux de l’album de mon point de vue. On enchaîne avec une chouette ballade, Better Man, franchement entraînante et séduisante. Can’t Stop nous offre un rythme plus rock à nouveau, plus lourd mais tout aussi enjôleur. Et là les premières notes de ce que je considère comme le meilleur morceau de l’album commencent à résonner. When we were Gods propose un rock vraiment efficace, bien construit et l’alternance des rythmes aide à le rendre encore plus puissant. Le refrain finit le travail en nous emportant. On enchaîne avec Belly of the Beast, un autre morceau puissant et assez emblématique du travail du groupe. Everything Went to Hell commence avec des rythmes de batterie et de basse assez lourd avant d’enchaîner. L’album se termine sur The Last Time et Rise of The Melancholy Empire, deux morceaux qui concluent parfaitement un album vraiment bien construit, doté de morceaux forts et sans bémols. J’ai vraiment hâte de découvrir le volume 2 de ce Prayers for the Damned, à venir en 2016

Prayers for the Damned Vol 1
Sixx:AM
Eleven Seven Music
2016

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Theraphosa – Theraphosa

Un tout nouveau groupe parisien émerge avec la sortie de son premier EP éponyme : Theraphosa. …

Alif – Lelahell

Quatre ans après la sortie de Al Insane…The (Re)birth Of Abderrahmane, le combo algérien nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *