Home / Pluto 4 – Naoki Urasawa et Osamu Tezuka

Pluto 4 – Naoki Urasawa et Osamu Tezuka

Les robots les plus forts du monde sont détruits les uns après les autres. Les ex-membres de la Commission Bora sont victimes d’attaques, eux aussi. L’affaire est entourée de mystère !
Serait-ce le créateur d’Astro, le professeur Tenma, qui détiendrait la clef de l’énigme ? Un suspense de S.F. pour le moins explosif !!
Quatrième volume de la série Pluto, celui-ci nous réserve son lot de surprises et de tensions. Tout commence avec le professeur Ochanomizu, le directeur du Ministère des Sciences. Il est sous protection policière, car c’est un ex-membre de la Commission Bora. Sa spécialité est bien sûr, la robotique. Il identifie donc sans trop de mal le robot qui réussit à s’introduire à son domicile. Il s’agit de Goji, celui qui fit courir la rumeur que la Perse disposait de robots de destruction massive. Malgré les travaux de la Commission Bora qui ne réussit jamais à mettre en évidence ce point, la Perse fut attaquée, détruite, et son roi, Darius XIV, arrêté. L’échange entre les deux est lourd de menace, mais le professeur est rusé. Le plus intéressant est l’idée qui oppose les deux, à savoir qu’un robot puisse ou non tuer un humain. Là où Goji semble faire preuve de candeur, le professeur défend les lois de la robotique telles qu’elles ont été imaginées par Asimov.

Pendant ce temps, la fille et le petit-fils du professeur sont confrontés à une nouvelle tornade. Astro est désemparé, car sa sœur Uran est partie leur porter secours. Astro décide donc d’aller les sauver et un terrible combat s’engage. Du côté de Gesicht, de terrifiants cauchemars assaillent le policier robot. Il ne sait pas qu’il est en danger, mais un tour de passe-passe de nos géniaux scénaristes va retourner la situation à son avantage. Enfin, Hercule et Epsilon décident de protéger les scientifiques qui, eux aussi, sont menacés par la créature qu’on nomme dorénavant Pluto.

Ce volume introduit une nouveauté : les animaux robots au travers de deux chiens, de deux générations technologiques différentes. Nous voyons également une des futures responsabilités humaines dans la décision de passage d’une génération de robot à la suivante, condamnant les plus anciens à une pénurie de pièces qui causera leur éradication à plus ou moins long terme. Un coup de théâtre de premier ordre va intervenir au milieu de ce volume et va remettre en perspective tout ce que le lecteur pouvait imaginer jusqu’alors. Nous assistons aussi à l’arrivée du créateur d’Astro, l’énigmatique professeur Tenma, dont le nom n’est pas inconnu des fans de Naoki Urasawa qui l’avait attribué à son héros dans Monster.

Un nouveau volume riche en action et qui vient une fois encore rebattre les cartes et les enjeux. Le bonus est, cette fois, une petite BD attribuée à une jeune mangaka. Nous sommes plus que jamais, au sortir de ce volume, dans le flou, même si le passé des uns et des autres est mis progressivement en lumière. La tension est insoutenable et il faut se dire que nous ne sommes qu’à la moitié de cette série en huit volumes qu’on dévorerait si facilement d’une traite.

Pluto 4
Naoki Urasawa et Osamu Tezuka
Traduction par Thibaud Desbief
Editions Kana
Collection Big Kana
2010

7,45 €

About Chris

Chris a toujours apprécié les littératures de l’imaginaire, mais il lit également d’autres genres pour son plus grand plaisir. Il préfère le terme de critique à celui de chronique qui lui semble toujours trop consensuel. Non qu’il dise systématiquement du mal des auteurs, mais quand il tient une bonne daube ou une resucée maladroite alors il laisse la plume glisser dans de bien sombres humeurs. Comme tout lecteur passionné – ça lui arrive parfois – il n’aime rien tant que de devenir festivalier et d’aller à la rencontre des auteurs. Chris participe de temps à autre à des appels à texte et s’intéresse depuis peu à la photographie, histoire d’apprendre à cerner l’essentiel d’une situation comme d’un lieu. Enfin, il aime plus que tout le transgenre et espère avec une certaine impatience pouvoir être à l’origine de la découverte d’un auteur qui aurait l’audace d’écrire un roman policier avec des sorcières, des mutants et bien entendu quelques créatures extraterrestres aux mœurs exotiques, à défaut d’être douteuses.

Check Also

Vista – Hell Or Highwater

Avec ce disque, les choses avaient vraiment mal démarré, il faut se l’avouer. Une pochette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *