Home / Livres / Plaguers – Jeanne-A Debats

Plaguers – Jeanne-A Debats

Peu d’auteurs francophones peuvent se targuer d’avoir gagné trois des plus grands prix français liés à l’Imaginaire pour un seul livre. La Vieille anglaise et la mer de Jeanne-A. Debats a eu cet honneur. Grand Prix de l’Imaginaire, Grand Prix de la SF, Prix Rosny Aîné, et tout cela pour une novella. Autant dire que le nouveau roman adulte de cette auteure exceptionnelle était attendu par son public, mais aussi par les critiques… Plaguers, aux éditions L’Atalante, est de la même veine si rare des ouvrages changeant la vision des lecteurs sur la vie, sur le futur.

Commençons comme d’habitude par la couverture. Et là aucune déception. Frédéric Perrin nous livre l’une de ses meilleures prestations. Il reprend sans soucis tous les codes du roman, ajoutant des éléments prouvant bel et bien qu’il a lu l’ouvrage et parfaitement saisi la teneur profonde du propos de l’auteur. Les alternances de gris et d’orange offrent un rendu très intéressant entre les couleurs et l’ensemble a une cohérence exceptionnelle. Je suis resté de longues minutes devant le roman, simplement à contempler la couverture. Un écrin sublime pour un roman qui promet beaucoup…

Voici la quatrième de couverture de ce qui est, je vous l’annonce de suite, l’un des petits bijoux de la fin d’année 2010 :
« J’aurais pu faire bien des choix, j’aurais pu faire de nous nos propres divinités, j’aurais peut-être même pu guider l’Humanité dans les étoiles. Mais j’ai préféré aider l’Autre à naître. Et nous nageons ensemble dans l’infinité des possibles, et je chante avec lui la chanson d’un milliard de mondes entre les mondes, tous grouillants de vies »

Sublime, exceptionnel, bijou, rare, génialissime, peu de superlatifs peuvent réellement représenter ce que j’ai ressenti en poussant d’un doigt tremblant la dernière page de ce roman. Jeanne-A Debats a su faire vibrer l’ensemble des cordes littéraires qui me font prendre plaisir à la lecture d’un roman. Une plume racontant à merveille une histoire qui n’a rien de merveilleux. Jeanne-A Debats sait aussi faire preuve d’une acidité en décrivant un futur social ségrégationniste, violent, sombre, que l’on ne trouve que rarement aussi bien décrit.

Et comment ne pas parler de ces personnages emblématiques que l’auteure nous fait découvrir au fil de ses pages. Qu’il s’agisse de ses héros, Quentin et Illya, des personnages plus secondaires tels les Uns, ou encore de la simple foule lambda, Jeanne-A Debats mets une telle ferveur, une telle vie dans chacun d’eux que la scène se dépeint littéralement sous les yeux du lecteur. Il en est de même pour les lieux qui gagnent une véritable lumière de par une description absolument impressionnante.

Mais le plus étonnant dans ce roman est la complexité du scénario, de l’imaginaire développé par l’auteur, tout en gardant une simplicité surprenante. Ici pas de prise de tête : le lecteur est là pour se faire plaisir et cela va être le cas. Parvenir à raconter une histoire complexe avec simplicité, en parlant de choses graves, est un don rare que Jeanne-A Debats a obtenu on ne sait comment à la naissance, et cela pour notre plus grand plaisir. Le final parvient sans mal à jouer avec nos émotions les plus pures en nous prenant réellement aux tripes, retournant une situation que le lecteur croyait acquise au début du roman.

Magnifique et empreint de valeurs et de véritables réflexions sur l’humain, sur l’ostracisme, ce roman rempli à merveille son rôle en édifiant le lecteur quant au futur de l’être humain, mais aussi et surtout sur sa nature. Plaisant à lire, et pourtant éminemment sérieux lorsqu’on lit entre les lignes, Plaguers entre dans la catégorie de ces romans exceptionnels qui quoi qu’il en soit laisseront au lecteur un souvenir impérissable de plaisir et de réflexion.

Plaguers
Jeanne-A Debats
La Dentelle du Cygne
L’Atalante

18 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Un éclat de givre (Folio SF) – Estelle Faye

  Attention Gros coup de cœur de fin d’année. Un éclat de givre est un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *