Home / Musique / Métal / Odalheim – Unleashed

Odalheim – Unleashed

Si Unleashed est considéré comme l’un des fers de lance du viking metal, il a été dépassé depuis quelques années par les excellents Amon Amarth, à tel point qu’ils devaient se reprendre et offrir à leurs fans une œuvre qui compte, capable de rivaliser avec les deux dernières productions de leurs frères en tueries. Après écoute de ce furieux et inspiré Odalheim, on peut reconnaître que le challenge a été rempli d’un bout à l’autre des onze titres   de cet album basé sur les mythes scandinaves qui suivent le Ragnarök.

S’appuyant sur des riffs énormes et des solos efficaces, les différents morceaux renversent tout sur leur passage. Fimbulwinter ouvre le bal à grands renforts de déferlements guerriers et donne le ton à l’ensemble. Cela va saigner, comme le prouve Oldalheim, sans doute l’un des meilleurs titres jamais composé par Unleashed. D’autres titres suivent dans le même registre tels White Christ ou le monstrueux Rise Of The Maya Warriors. Une fois passé cette fureur, le groupe sait aussi ralentir le tempo pour nous offrir des moments épiques avec les excellents Gathering The Battalions et Rise Of The Maya Warriors qui reproduisent des batailles mythiques à grands renforts de riffs épais et de chant clamé ou hurlé. Ça pulse dans tous les coins, nous entraînant dans des cavalcades originales et maîtrisées comme sur le superbe Vinland. Quelques pauses permettent aux oreilles de se préparer à la suite des réjouissances comme les débuts de By Celtic And British Shores et de The Soil Of Our Fathers (avec ses guitares acoustiques hispanisantes), avant que la section rythmique ne vous cueille pour vous livrer aux riffs acérés. L’album se clôt bien entendu sur The Great Battle Of Odalheim qui apparaît comme un hymne à Odin, mais aussi au metal racé, puisé aux racines scandinaves et qui donne un bon coup de fouet au genre. Et même si le groupe chante The Hour Of Defeat, ce n’est pas vers lui qu’il faut se tourner, mais plutôt vers leurs adversaires qui vont comprendre ce que peuvent faire des Vikings en colère.

Voici un superbe album d’Unleashed. Le meilleur ? Sans doute. En tout cas, il éclipse tout ce que j’ai pu écouter d’eux jusqu’à présent, grâce à son homogénéité dans l’excellence.

Unleashed
Odalheim
Nuclear Blast
2012

About Denis

Check Also

Funky Queen — Black Mirrors

Black Mirrors est un groupe belge composé de Marcella Di Troia (chant), Pierre Lateur (guitare),  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *