Accueil / Livres / Nos Altermondes – Nicolas Debandt

Nos Altermondes – Nicolas Debandt

Nos Altermondes est le dernier roman de Nicolas Debandt publié récemment aux éditions de l’Homme sans nom. Il s’agit d’un roman de science-fiction « one shot » qui aborde des thèmes d’actualité. Nos Altermondes est un roman d’une grande richesse, aux personnages complexes, soutenus par une plume efficace et travaillée.

Le monde est coupé en deux super puissances qui dépendent l’une de l’autre pour survivre. Dans ce monde une première crise a eu lieu, les abeilles ont disparu, et l’eau est une denrée rare. Suite à cet événement les Hommes ont dû trouver des solutions. Certains partent dans les champs pour polliniser les plantes et ainsi produire de la nourriture pendant que d’autres sont contraints de partir explorer Phalem, la planète voisine pour y trouver de l’eau. De cette situation les deux peuples ne s’en sont pas sortis indemnes et vivent dans un équilibre pacifique précaire où des luttes de pouvoir se sont installées pour la domination.

Une nouvelle catastrophe climatique a lieu au début du roman et entraine une crise migratoire sans précédent. Nathanael, minarquien et père de deux jeunes enfants se retrouve malgré lui pris dans cet enfer tandis que les autorités ne semblent pas savoir comment gérer. Ellyn, ouvrière de Terarque devenue égérie de l’Etant à son insu, va commencer à douter des actions politiques de Terarque dans la gestion de la crise touchant les Minarquiens. Leurs histoires vont convergées et les intrigues politiques s’emmêler, quelles en seront les conséquences ?

La couverture de Pierre Bertin est de belle facture avec un jeu de couleurs harmonieux. La représentation centrale nous montre la proximité entre les deux planètes présentes dans le roman, cependant elle ne représente pas forcement ce que j’aurais aimé voir pour ce roman.

Au niveau du scénario Nicolas Debandt ne pourrait pas toucher à des thèmes plus actuels que ce qu’il évoque. D’un côté il y a une profonde réflexion écologique, reposant sur les conséquences de la disparition des abeilles et de l’eau potable en faute à une forte pollution, et de l’autre les crises migratoires et ici plus particulièrement les réfugiés écologiques. Le scénario dans sa globalité est original, cohérent et très intéressant. Le moteur principal du roman correspond aux différentes machinations politiques, de façon subtile et bien menée.

L’écriture de Nicolas Debandt est d’une grande fluidité tout en étant très travaillée, vous faisant difficilement poser le roman tant que vous n’aurez pas atteint le dénouement final. Le découpage du roman est fait de façon chorale, les chapitres étant centrés sur des personnages précis, ce qui tend à accélérer encore un peu plus le rythme du récit.

Les différents personnages rencontrés dans le roman sont tous aussi intéressants les uns que les autres et mettent en exergue les rôles et conséquences des différentes classes sociales dans la gestion de ces crises. Le personnage de Nathanael est celui auquel je me suis le plus facilement identifié. Il s’agit de quelqu’un de bouleversant dont les actions pourraient bien remettre en cause un grand nombre de choses dans le monde. Ellynn est le personnage qui évolue le plus durant le récit, et est le moteur de la découverte des différentes intrigues politiques. Les différents personnages secondaires sont tous bien amenés et sont de véritables moteurs à l’histoire, on notera notamment le personnage de Mathieu Estur traité avec un soin tout particulier.

Vous l’aurez compris Nos Altermondes est un roman riche et puissant, véritable coup de cœur de ce début d’année. Il s’agit d’un roman qui mérite véritablement d’être lu et qui nous pose de nombreuses questions telles que « Que ferions-nous si nous étions migrant écologique ? / Que ferions-nous si nous étions dans le camp inverse ?… »  Pour conclure je vous citerai juste « Migrer c’est garder l’espoir de mieux revenir, et faire croire […] que les migrants viennent pour rester et profiter n’est qu’un mensonge ridicule ».

Nos Altermondes
Nicolas Debandt
Editions de l’Homme sans nom
19€90
Couverture de Pierre Bertin
2017

Eldricht Tales

A propos de Florent

Fan des cultures de l'imaginaire en tout genre. Je me passionne pour la fantasy épique et la science fiction, avec une forte préférence pour les auteurs francophone.

Lisez aussi

FRAGMENTS DE FLEURS AUX PÉTALES CRAMOISIS – SANTIAGO EXIMENO

Une chambre d’enfant où s’immisce le froid de l’absence ; des mots qu’on vole pour …

Quand les poules avaient des dents… – Les Chroniques de Pulpillac – Jean-Luc Marcastel

Les Chroniques de Pulpillac de Jean-Luc Marcastel est la nouvelle série de l’auteur aux éditions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *