Accueil / Narcogénèse – Anne Fakhouri

Narcogénèse – Anne Fakhouri

 Anne Fakhouri fait partie de ces auteurs d’imaginaire français que le lecteur prend plaisir à retrouver au fil des parutions. L’Atalante étant en train de se relancer sur le marché des auteurs francophones avec un triptyque d’auteur fort séduisant (Jeanne-A Debats, Olivier Paquet & Vincent Gessler), c’est cette fois un roman surprenant d’Anne Fakhouri qu’ils nous proposent. Je ne peux que vous inviter à découvrir ce qui se cache derrière ce titre énigmatique de Narcogénèse

La couverture de Xavier Colette m’a de prime abord légèrement rebuté par rapport à ce que j’ai l’habitude de voir en imaginaire. Mais une fois la lecture commencée je dois dire que j’ai été réellement séduit par la manière dont l’illustrateur vient réutiliser l’ensemble des contes enfantins employés par l’auteur. Entre la route de brique jaune du Magicien d’Oz, le méchant Marchand de Sable au-dessus de la maison du Chais, l’obscurité inquiétante de cette forêt entourant la bâtisse… Bref tous les éléments sont réunis pour qu’au final le lecteur se sente happé par cette illustration inquiétante.

La quatrième de couverture vous en dit un peu plus sur le roman même si pour une fois elle ne lui rend pas hommage, je trouve :

« Louise Gaucher travaille dans un service de réanimation. Dès qu’elle le peut, elle s’assoupit auprès de ses malades plongés dans le coma. Elle a le don de voyager dans le « monde des rêves » où les patients choisissent entre la vie et la mort.
Simon Larcher est flic. Il ne boit plus, ne baise plus et ne joue à rien. Il voudrait juste nettoyer le monde de son horreur et de sa tristesse.

Une nuit de janvier, un enfant de la DDASS disparu est retrouvé dans le parc du Chais, propriété de la puissante et riche famille de Louise… »

Entre enquête policière et parcours initiatique onirique, ce roman va vous entraîner loin, très loin de votre quotidien. J’ai été assez surpris au début, car j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’univers d’Anne Fakhouri, mais ensuite que de bonheur. La multitude de personnages que l’auteure fait évoluer dans ces pages peut surprendre et dérouter le lecteur, mais l’intrigue est bien là, passionnante de bout en bout. La maîtrise de celle-ci est évidente et à aucun moment je n’ai eu la sensation de tomber dans des digressions malvenues dans un roman qui se veut avoir une ambiance à la fois feutrée et active.

Mais quelle est donc l’origine de ce titre, Narcogénèse ? Selon les remerciements de fin d’ouvrage, c’est à Mélanie Chapon et Nicolas Verdier que l’on doit cette énigme. J’ai tenté de comprendre ce titre avant d’avoir lu le roman et c’est là une grave erreur. En effet, les deux sont imbriqués étroitement, à tel point qu’ils se donnent sens. La Narcogénèse est l’origine de l’engourdissement qui accompagne le sommeil. Car le sommeil va bien être au centre des préoccupations de l’auteur au cours de la lecture, mais aussi et surtout de celles du lecteur qui risque bien de dévorer ce roman à l’en perdre. Excellent choix puisque ce titre intrigue, m’a poussé à m’interroger et m’a emmené loin dans le roman à la recherche de sa signification profonde.

Le style d’Anne Fakhouri est également particulièrement agréable : les descriptions oniriques son parfaitement décrites alors qu’habituellement elles sont aussi difficiles à saisir que des instantanés de mirages. Mais la plume confirmée de l’auteure vient contrebalancer toute cette difficulté pour le transformer en voyage réellement séduisant. De même le sexe est assez présent au fil des pages, mais tient plus d’une sensualité débordante que d’érotisme pur, ce qui fut, pour moi, très agréable à lire.

Narcogénèse d’Anne Fakhouri est donc un excellent roman de fantastique onirique qui saura vous faire décoller vers des mondes insoupçonnés. Mené tambour battant avec comme trame de fond une enquête policière, ce livre devrait facilement trouver son lectorat tant tout est parfaitement mis en place et agencé par l’auteure. Aucune fausse note pour un roman qui m’a fait dormir peu durant sa lecture tant j’entrais dans les pages à la recherche du Marchand de Sable. Mais est-il réellement bon de le trouver ? Là est toute la question…

Narcogénèse
Anne Fakhouri
L’Atalante

18 €

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La stratégie Ender – Orson Scott Card

Andrew Wiggin, dit Ender, n’est pas un garçon comme les autres. Depuis sa naissance, ses ...

Watch Dragon ball super