Accueil / Reports / Concerts / Mrs Yéyé + Blond + Jades – Bus Palladium – 23/11/2018
Bannière Institut de la Musique

Mrs Yéyé + Blond + Jades – Bus Palladium – 23/11/2018

Le Bus Palladium, il pleut, il fait froid, il fait nuit dans les rues de Paris : toutes les conditions sont réunies pour se faire un bon petit concert.

Jades (que l’on ne présente plus) commence à l’heure mais tardivement, 21h30 alors que généralement c’est autour de 20h30 que les groupes de 1ères parties se lancent. Je sens que ça va être compliqué d’assister au dernier groupe et je ne me suis pas trompé.

Jades, c’est deux univers : le hard et punk bourré de glam. Pas de fioritures, ça envoie dès le début malgré un tout petit souci électrique côté ampli guitare de Taïphen. Ce serait bien dommage de ne pas entendre ce petit Marshall Jubilee qui reste un des meilleurs ampli de la marque.

Le public a bien répondu présent, cela se ressent. Comparé au concert que j’ai assisté la semaine dernière au Gibus, l’énergie est décuplée, certainement dûe à un public bien plus présent. Il y a eu quelques pogos pour la petite animation et même un petit wall of death. Pas mal !!!

Taïphen toujours aussi incisive dans ses solos, Anne-Sophie m’a impressionné par sa voix tout aussi puissante que n’importe quel gars du public. Le kiffe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Leur set terminé, place à Blond.

Blond, et bien que dire à part que j’ai pris ma fessée du weekend! Blond, c’est Tony (chant guitar), Greg (drummer), JC (bassman) et Greg (clavier et plus si affinité)

Commençons par Tony, arrivé avec des lunettes en forme de cœur : on se demande ce qui va nous tomber dessus ? Mais en fait le mec gère tellement bien sa mise en scène et son show c’était juste magnifique à voir et entendre. A la batterie, ça claque ça groove, c’est puissant, une frappe bien sèche et groovy comme j’aime. Certains morceaux avec des polyrythmies sont bien tenus par le quatuor. Impeccable de professionnalisme. Le clavier est un peu l’homme à tout faire, passant du clavier au chant en un clin d’œil, le mec est lui aussi efficace.

Le public prend son pied sur des morceaux assez funky, il est complètement dedans.

Pour le dernier morceau, deux potes du groupe montent sur scène histoire de pousser un peu de la voix sur les chœurs. C’était bien cool mais j’aurais adoré qu’ils fassent un finish à la No One Is Innocent en invitant tout le public sur scène. Bon, j’admets, ça aurait été le bordel vu la quantité de matos qu’ils avaient aux pieds.

Blond finit son set sur un bon bordel organisé. Vraiment très bon concert, hâte de voir le prochain. Mention spécial au lighteux qui m’a gâté avec son set de lumières.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mrs Yéyé tarde à se mettre en place, visiblement quelques problèmes techniques empêchent le groupe d’enchaîner.

Malheureusement, je n’ai pas pu rester pour Mr Yéyé, le dernier RER me rappelant à l’ordre, j’ai dû me sauver pour l’attraper, dommage…

Eldricht Tales

A propos de mhpix

Lisez aussi

V.EN.O.M. – Dystopolis

Petit détour par le post-apocalyptique metal de Dystopolis, groupe origine d’Allemagne. Qu’est-ce qu’un metal post-apocalyptique …

Entretien avec Lorenzo, guitariste de It Came From Beneath

Après avoir écouté et chroniqué le dernier album de It Came From Beneath, Clair-Obscur, l’occasion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *