Accueil / Jeux / Meute – John Doe
Bannière Institut de la Musique

Meute – John Doe

 

Quand en mars de cette année, j’ai vu passer l’annonce de l’ouverture du financement participatif de Meute, je n’ai jeté qu’un vague coup d’oeil. Non pas que jouer des Lycanthropes ne m’intéressait pas, j’ai toujours eu un faible pour ces créatures fantastiques, mais surtout à cause du mode de financement. Et malgré tout, j’ai suivi de loin, le financement de ce jeu. Pourquoi ? A cause des loups-garous donc, mais également parce que l’illustrateur, Olivier Sanfilippo, est quelqu’un dont j’admire les travaux.
Et puis, je me suis dit que j’allais surement devoir attendre plusieurs années pour le recevoir.
Erreur ! Grossière erreur ! Les Editions John Doe ont assurés avec une jolie communication et un mea culpa rafraîchissant. Deux petits mois de retard, période estivale comprise, on peut dire sans sourciller que dans le Monde Merveilleux des Financements Participatifs, nous avons vu largement pire. Je suis sûr que vous avez en tête au moins un exemple. De plus, de dire que la faute leur incombe à eux et pas à un tiers (Imprimeur, Transporteur, SuperTanker, Stagiaire, Chauffagiste, …) est belle de transparence.

Résultat des courses, un chouette livre avec une couverture rigide avec un vernis sélectif, souvent utilisé comme palier à atteindre, d’un format un peu plus grand que le A5, mais qui est aisément transportable, d’autant plus que l’écran est dans le lot. Il convient de souligner qu’il était inclus de base dans la souscription, pas à un palier ultérieur. J’avoue que j’aime beaucoup cela.

Donc maintenant que j’ai Meute en mains, rentrons dans le vif du sujet.

“Run with the wolves”

Comme indiqué, nous jouons un Lycanthrope, de nos jours a priori en France mais après c’est vous qui voyez. Le jeu est basé sur nos légendes, celles de nos régions alors même si celle décrite dans le livre est le célèbre Gévaudan, rien ne vous empêche de jouer une meute chassant en plein Paris ou Vesoul. Parce que oui, vous allez chasser. Les Neuris ont cela de particulier d’avoir deux esprits dans un seul corps. Donc vous allez jouer deux personnages, parfois avec des vues convergents mais pas toujours. Le plus souvent, c’est l’Humain qui sera joué, avec des pouvoirs d’humains (la réflexion, la concentration, par exemple) mais le Loup ancestral qui sommeille en chacun des Neuris deviendra plus présent à chaque cycle lunaire. La Chasse est un moyen de faire revenir se rendormir le Loup.
Donc ici, pas de forme Crinos de 3 mètres pleine de fureur, de muscles et de dents, mais même si parfois, votre Loup peut être imposant, c’est aussi parce que votre Humain l’est. Si votre Humain fait 2m pour 140 kilos, votre Loup ne sera clairement pas chétif.

Vous avez peut être remarqué le terme ancestral accolé  au Loup dans le paragraphe ci dessus, c’est tout simplement parce que votre âme de Loup ne meurt pas, elle se réincarne dans un nouveau corps en ayant perdu la plupart de ses souvenirs. Mais pas tous.
Parfois un flash back peut intervenir ( soyons clairs amis MJs, ce flash back interviendra n’est-ce pas) et donner à l’Humain des connaissances inconnues. Votre Humain de 2018 ne sait pas monter à cheval alors que celui de votre Loup de 1739 chassait à courre dans les bois de Fontainebleau? Hop, vous savez monter à cheval. Ces “mémoires de meute” sont toutefois limitées évidement, mais laissant au Pjs une grande latitude sur les parties puisque ces “Mémoires” ne sont pas forcément connues au début du scénario, elles peuvent êtres créés quand le besoin s’en fait sentir.

“Du riechst so gut”

Et l’odorat est important pour votre Loup, la narration du Mj devra être forcément différente en fonction de la personnalité du Joueur, s’il est Humain ou Loup. D’ailleurs les compétences ne sont pas les mêmes.
Il y aura toujours des dés à 6 faces à jeter en fonction de votre Attribut (Corps, Esprit ou Dominance) et d’un seuil de réussite à réaliser. Une seule si c’est facile, trois si c’est difficile et une réussite c’est un 5 ou un 6 sur le dé.
Parfois, le Vécu de votre Humain, vous permettra de jeter plus de dé, une véritable poignée de dés roulera sur votre table. Rassurez vous, nous restons toutefois bien loin des brouettes de certains jeux emblématiques, en moyenne, la poignée est de 4 à 5 dés au début.

Si le système de règle tourne bien, je vous avoue que ce qui me plait le plus est l’ambiance qui se dégage de ce jeu, ne serait ce que la magnifique illustration de couverture. Meute est un jeu pour jouer ensemble, une meute soudée autant que se peut, avec ses relations humaines parfois compliquées, parfois si simple. Ce n’est pas toujours facile de pouvoir vivre discrètement une centaine d’année, au beau milieu d’une ville où l’accès à l’information est omniprésent, d’un village où tout se sait, cerné par d’autres meutes rivales ou alliées, avec d’autres Surnaturels tels que les Hommes Ours venus de Scandinavie, Les Femmes descendantes de la Mère Lusigne, et tant d’autres … Le livre de base donne beaucoup d’exemples et dans les légendes de vos régions, il y a forcément l’une ou l’autre qui peut servir de cadre.

Mais si vous n’avez pas très envie, ou pas assez de temps, pour utiliser nos légendes pour vos scénarios, il reste l’option tout à fait compréhensible d’utiliser le cadre présent dans le livre: le Gévaudan. Ce cadre est évocateur, bien décrit, avec les différents antagonistes et les lieux utiles. Bref du très bon travail.

De plus, et il convient de le noter, il y a un scénario avec ses prétirés directement dans le livre de base. A mon sens, ce n’est pas un scénario d’introduction, mais plutôt fait pour rentrer directement dans le vif du sujet.
Pour l’instant, malgré une communauté Facebook forte d’une petite soixante-quinzaine de membres, il n’y que peu de scénarios de disponibles. Lors de la campagne participative, il y avait une contrepartie spéciale souscripteurs qui incluait la carte du Gévaudan  faite par Akae (woah !) et un recueil de deux scénarios (dont l’un “Chloris” semble plus fait pour de l’introduction).


A ce jour, ils ne sont pas disponibles, ce qui est dommage. Mais j’ai confiance en l’éditeur, il fera de son mieux pour  répondre aux appels des Mjs.

Donc en résumé, nous avons là un excellent jeu bien illustré par un seul homme Akaé, garantissant l’unité graphique du livre, servi par des règles faisant le boulot, avec un univers riche et inspirant, un scénario complet avec des prétirés ( qui eux sont illustrés par Lorem) et un ECRAN en dur. Et si vous avez eu du flair (Aha !), vous avez souscrit lors de la Précommande Participative et vous avez en plus deux scénarios et une carte du Gévaudan.

 

Meute chez John Doe  – 160 pages sous couverture cartonnée 16×24 cm + écran cartonné 4 volets
Prix public conseillé : 45 euros.

 

Eldricht Tales

A propos de Ben / l'Amiral

Mes hommages. Je me présente, l'Amiral, et j'ai découvert le jeu de rôle à mon entrée au collège. Ca remonte à l'année de lancement du minitel en France. Oui oui. J'aime faire rêver. Comme quasi tout le monde ici, j'aime la fantasy, la science fiction et l'aventure mais du coup, j'aime par dessus tout faire participer mes amis à de folles histoires. Oui je suis Maitre du Jeu. Mon slogan pourrait être: L'Amiral, vendeur de rêve depuis 1982. En toute modestie. Évidement. J'en ferai peut être un T-Shirt. En tout cas, je suis ravi d'être là avec vous.

Lisez aussi

Vampirella Masters Series – James Robinson

Graph Zeppelin continue de nous propose d’excellents comics et notamment de rééditer quelques très très …

Name This Fucking Second Record Yourself – Dirty Rodeo

Le duo de rockeurs déjantés de Dirty Rodeo est de retour sur le devant de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *