Accueil / Livres / Métropolitain – Yan Marchand

Métropolitain – Yan Marchand

Première novella publiée par les éditions Griffe d’encre, Métropolitain propose un nouveau genre, entre la nouvelle et le roman. Une histoire plus longue, se suffisant à elle-même, mais sortant des schémas classiques de la nouvelle de par une organisation romanesque. C’est assez difficile de décrire ce type de publication un peu à part. Lancer une collection sur cette thématique est un pari osé que les deux éditrices relèvent, souhaitant proposer dans leur maison une vision différente de l’Imaginaire. Entrons donc dans ce texte très court (48 pages) et découvrons s’il parviendra à satisfaire son lectorat.

La couverture, signée Zariel, donne une idée assez juste de ce que le titre de la novella laisse présager. On s’attend donc à une histoire se déroulant pour l’essentiel dans le gigantesque réseau souterrain qui parcourt certaines villes de France et du monde. Et pourtant…

Le titre est trompeur, car rien ne prépare vraiment le lecteur à ce texte. Véritable claque d’imagination on est surpris à chaque page. Première surprise : le héros n’en est pas un, bien au contraire. Il va tout faire pour se faire détester du lecteur et même parfois des choses assez inavouables… Et je dois dire que cela marche. On le prend vraiment pour le dernier des salopards alors que pourtant au fil des pages il va se voir pris à son propre jeu dans une sorte de spirale sans fin de décadence. Inattendu est un mot qui se glisse assez bien sur ce texte. Véritable OVNI littéraire il parvient à surprendre le lecteur en rompant les barrières entre les genres et en proposant une intense réflexion sur la nature de l’homme et en même temps un récit très immersif.

Atout majeur de ce texte : une plume alerte, capable de tenir en haleine le lecteur durant 48 pages sans véritable pause, une narration à la première personne qui permet à la fois de mieux détester le protagoniste, mais aussi de voir l’action à travers ses yeux ce qui sert à merveille les noirs desseins de l’auteur. Autant d’éléments qui permettent de dire que la novella, genre à part a réellement sa place dans la littérature d’imaginaire.

Court, ce texte l’est assurément. Mais intense aussi. Loin des digressions interminables que l’on peut trouver dans certains romans, le texte est efficace, percutant et parle directement au lecteur. Alors bien sûr ce texte n’est pas exempt de défauts. L’histoire en elle-même m’a un peu gêné aux entournures du fait de la nature du héros. Mais n’était-ce pas ce que voulait l’auteur ? J’ai également trouvé à l’auteur une propension un peu forte à partir dans des délires métaphysiques qui pourraient nuire à son histoire. Heureusement, il parvient ici à se contrôler et l’ensemble de la réflexion qu’il propose reste lisible entre les lignes sans devenir trop présente.

Mes sensations concernant Métropolitain ont donc été bonnes. Un texte fortement ancré dans l’imaginaire, où l’auteur parvient à ses fins et où la détestation du héros est vitale. Les moments plus philosophiques sont moins nombreux que ce que l’on pourrait craindre et poussent une véritable réflexion. Le lecteur ne sort pas tout à fait intact de cette lecture. Il se pose forcément des questions sur lui-même et sur les autres. C’est cela qui me paraît tout à fait merveilleux dans les littératures de l’imaginaire : parvenir à créer le questionnement et le plaisir à partir de l’irréel. Souhaitons donc vraiment bon vent à la collection Novellas de Griffe d’encre, car il y a vraiment un gros potentiel dans ce type de textes.

Métropolitain
Yan Marchand
Griffe d’encre

7 €

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Origines – Rebecca Kean T 6 – Cassandra O’Donnell

Et voici, enfin, le retour des aventures de la flamboyante Rebecca Kean. Peu de séries ...

Watch Dragon ball super