Home / Musique / Métal / Maschere, A Night at The Theater – Temperance

Maschere, A Night at The Theater – Temperance

Les italiens de Tempérance sont de retour en septembre avec un nouvel album, de quoi ravir les fans de melodic metal. On se demande d’ailleurs comment ils parviennent à maintenir ce rythme d’un album par an, même si celui-ci est un live. Leur dernière production, The Earth Embraces Us All, ne m’avait pas spécialement convaincu, trop calé, à mon sens, sur ce que peut faire Amaranthe. Mais maintenant que ces derniers ont viré plus pop que metal peut-être cette nouveauté trouvera-t-elle grâce à mes oreilles ?

L’album s’ouvre sur A Thousand Places et une magnifique introduction mettant en avant une harmonie vraiment agréable. Mais au final j’ai trouve que la suite du morceau venait par trop détoner et proposer beaucoup de trop de mélanges musicaux pour être vraiment cohérent. Attendons de voir la suite avant de porter une jugement mais ça ne s’engage pas très bien… Ok c’est du live mais cela n’excuse pas tout. At The Edge of Space continue dans la même veine et clairement le groupe ne parvient pas à m’embarquer dans son univers. Sachant qu’un DVD est sorti dans le même temps je me dis que probablement avec les images ont doit se rendre compte de la grosse production derrière mais clairement au niveau du son je ne les ai pas trouvé à la hauteur du rendez-vous qu’ils donnent au public.

Néanmoins certaines chanson parviennent à se démarquer comme Maschere, où le chant en italien et le solo de guitare sont d’excellente qualité. Advice From a Caterpillar est également parmi ces bons morceaux grâce à la douceur du chant de Chiara Tricarico sur la quasi-totalité de la chanson. En tous cas sur cette piste le groupe s’éloigne un peu d’Amaranthe et parvient à produire son propre son qui est ma foi assez agréable. Hero et Deja Vu sont du même acabit et permettent de se faire une véritable idée de ce que le groupe peut proposer.

Sur ce live je garde donc un avis vraiment en demie-teinte : sur certains morceaux j’ai vraiment pris plaisir à l’écoute mais sur la majorité du CD j’ai eu la sensation entendre quelque chose de trop approximatif, trop brouillon presque. Dommage mais je continuerais de suivre ce groupe car je suis convaincu qu’ils peuvent surprendre le public par des productions clairement plus innovantes.

Maschere, A Night at The Theater
Temperance
Scarlet Records
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Funky Queen — Black Mirrors

Black Mirrors est un groupe belge composé de Marcella Di Troia (chant), Pierre Lateur (guitare),  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *