Accueil / Musique / Métal / MachinatioN – Blacklodge
Bannière Institut de la Musique

MachinatioN – Blacklodge

Lorsqu’on aime les musiques extrêmes et toutes les nuances du metal (ou presque), on tombe parfois sur des albums insolites et des groupes expérimentaux qui tentent de repousser les limites des genres.

C’est le cas des Français de Blacklodge et de leur black indus sombre, glacial et expérimental qui prend l’auditeur aux tripes dès les premières mesures de TridenT. Malgré ce que j’avais déjà entendu du groupe, je ne pensais pas le découvrir à ce niveau de composition et de fureur. On se retrouve vite emporté dans le tourbillon de cette musique angoissante comme sur Neo.Black.Magic. qui joue avec les thèmes du genre, en mêlant riffs black et apports déshumanisés des machines. Etrangement, cela fonctionne, comme si les deux styles n’avaient attendu que cela pour enfanter une telle œuvre. Même les références au satanisme s’en trouvent renforcées sur Antichrist Ex Machina, Order Of Baphomet. Une fois passé cette surprise, on est cueillit et désorienté par les titres plus destructeurs que sont Culto Al Sol et Industrial Temple Mystica. L’album se clôt sur un morceau étrange, aux relents atmosphériques et industriels qui fait passer MachinatioN de l’autre côté du black metal, nous montrant que machines, blasts et riffs répétitifs peuvent s’accorder pour un résultat surprenant, envoûtant et réellement novateur.

Une belle découverte, même si c’est déjà là, leur troisième album, en plus d’un split-CD avec Abigor. Blacklodge ouvre la voie à une musique hybride, pétrifiante et ténébreuse qui augure d’un bel avenir pour le groupe. A suivre.

Blacklodge
MachinatioN
Season Of Mist
2012

 

Eldricht Tales

A propos de Denis

Lisez aussi

V.EN.O.M. – Dystopolis

Petit détour par le post-apocalyptique metal de Dystopolis, groupe origine d’Allemagne. Qu’est-ce qu’un metal post-apocalyptique …

Entretien avec Lorenzo, guitariste de It Came From Beneath

Après avoir écouté et chroniqué le dernier album de It Came From Beneath, Clair-Obscur, l’occasion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *