Accueil / Musique / Métal / Lost in Forever – Beyond The Black

Lost in Forever – Beyond The Black

Jeune groupe en terme de nombre d’albums et d’années d’exercice, Beyond the Black est toutefois plein d’une grande qualité : ils veulent faire de la bonne musique. Qui pourrait leur en vouloir ? Et voici donc qu’ils sortaient début 2016 leur second album, intitulé Lost in Forever. Du bon métal symphonique des familles qui devrait plus que plaire aux fans du genre, voire même réconcilier d’autres avec ce genre de musique…

L’album début sur Lost in Forever et on se rend de suite compte qu’on a affaire à du très bon métal sympho, bien rythmé, qui sait envoyer du bois. Le refrain est également totalement dans cette optique, faisant penser à du Within Temptation de la belle époque avec en plus une alternance vocale entre le chant clair de Jennifer et le growl qui vient derrière. Sur Beautiful Lies, l’auditeur se retrouve avec une rythmique lente et cadencée très folk métal mais l’ambiance symphonique reprend vite le relai. L’ensemble de l’album est vraiment cohérent et propose quelque chose de bien construit, d’équilibré et d’entraînant.

Je ressortirais quelques morceaux au long des dix-sept pistes de l’ensemble : Written in Blood, Beyond the Mirror, Burning in Flames et Night Will Fade. Written in Blood propose quelque chose de très rythmé, mettant encore plus en avant que sur les autres morceaux la voix de Jennifer. Bien rythmée, elle a su m’entraîner dans son histoire. Le violon de Beyond the Mirror m’a clairement rappelé Lindsey Stirling dans la manière dont il est utilisé et l’alliance de l’ensemble des instruments propose une musique extrêmement propre et agréable à écouter. Burning in Flames propose quelque chose de plus rageur, de plus impliqué de la part du groupe en termes d’énergie et ça fait vraiment plaisir à écouter. Night Will Fade propose une belle ballade, bien conçue et qui envoie réellement de l’émotion.

Avec Lost in Forever le groupe propose un album accompli, carré et bien fait. Leur tournée de début d’année en compagnie de Powerwolf et Epica devrait également leur donner une expérience de la scène intéressante. Je suis curieux de voir comment ces allemands vont continuer à avancer sur la voie du succès en tous cas…

Lost in Forever
Beyond the Black
UDR Music
2017

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

The Promised Land – Born from Lie

Les parisiens de Born From Lie nous proposent leur dernière production, The Promised Land. Inspirés ...

Watch Dragon ball super