Home / Livres / Fantasy / L’ombre maléfique – Le trône de fer T4 – George R. R. Martin

L’ombre maléfique – Le trône de fer T4 – George R. R. Martin

martinletronedefer04L’ombre maléfique est la deuxième partie de La bataille des rois. Lors du volume précédent, nous avions vu que Lady Catelyn Stark avait transmis une demande de paix à Cersei, mais que Tyrion, Main du Roi par délégation, avait intercepté le pli et intrigué avec sa sœur afin qu’elle n’y donne pas suite. Cette même Lady Catelyn a été envoyée auprès de Renly Baratheon afin d’y trouver une alliance pour les troupes de Robb. Las, ce dernier se refuse de reconnaître quelque droit que ce soit à la Couronne à Robb et alors qu’il s’apprête à quelques concessions, il apprend qu’il est attaqué, non par les Lannister, mais par son propre frère, Stannis, lui aussi prétendant au trône de Fer.

En manque d’alliés, Robb a également mandé Theon Greyjoy dans les îles de Fer, auprès de son père. Ce dernier n’a pas oublié comment Ned Stark a écrasé ses troupes lors de la rébellion qu’il menait alors, ni comment il prit son fils Theon comme otage auprès de lui à Winterfell. Depuis les choses ont bien changé dans les îles et Theon n’est pas certain de devenir le prochain souverain, à moins qu’il ne trahisse Robb et aide son père à se venger des Stark.

De son côté, Bran fait bonne figure à Winterfell en gérant les terres des Stark et en maintenant la paix entre les différents bannerets qui défilent à sa cour. Ses souvenirs remontent peu à peu à la surface et il est à craindre que quand ils seront entièrement revenus cela devienne une lutte à mort entre les Stark et les Lannister. Arya a été capturée par les troupes Lannister ainsi que Gendry, le bâtard de Robert Baratheon, qui pourrait bien au final être le véritable héritier du trône alors qu’il ne s’en doute pas. Quant à Sansa, elle continue d’être le souffre-douleur de Joffrey, mais a maintenant l’espoir de pouvoir s’enfuir.

Tyrion Lannister prend peu à peu le pouvoir à Port-Réal et il sait mieux que quiconque manipuler les gens de pouvoir, hormis Varys. C’est un personnage intéressant qui, bien qu’étant un Lannister et défendant son clan, n’éprouve pas de haine, mais au contraire un certain respect et une grande compréhension de ses adversaires. Le pouvoir le pervertira-t-il ? Jon Snow est bien loin de ces soucis. Il s’enfonce avec la troupe de la Garde de Nuit qu’a montée Mormont au-delà du Mur, bien décidé à arrêter les sauvageons de Mance Rayder qui menacent tout Westeros. Autre menace, Daenerys Targaryen est avant tout préoccupée par la survie des Dothraki qui se sont ralliés à elle, mais les cités découvertes dans le désert pourraient permettre à son peuple de redevenir de fiers guerriers prêts à la servir pour la reconquête du trône de fer.

Intrigues et complots politiques, sensualité et violence, trahisons et rebondissements à la chaîne font de cette saga de George R. R. Martin une des œuvres majeures de la fantasy. Inspiré à la fois par la Guerre des Deux-Roses et par la Terre du Milieu de Tolkien, l’auteur a su créer et s’approprier un monde qu’il a prioritairement assigné aux hommes et à leurs faiblesses. Nous verrons bien l’issue de cette bataille, mais le chemin est encore long et les possibilités infinies. La couverture de ce volume est toujours due à Olivier Frot qui reste dans le majoritairement monochrome, rouge cette fois, pour nous présenter un personnage énigmatique qui pourrait bien avoir son mot à dire dans le conflit en cours, en tout cas le terrible pouvoir de Mélisandre, que vous découvrirez ici, est terrifiant et va changer le cours de cette guerre. Nous verrons bien ce qu’il adviendra dans le troisième et dernier volume de cette partie intitulé L’invincible forteresse.

L’ombre maléfique – Le trône de fer T4
George R. R. Martin
Couverture illustrée par Olivier Frot
Traduction par Jean Sola
Editions J’ai lu
Collection Fantasy
2002

7,70 €

About Chris

Chris a toujours apprécié les littératures de l’imaginaire, mais il lit également d’autres genres pour son plus grand plaisir. Il préfère le terme de critique à celui de chronique qui lui semble toujours trop consensuel. Non qu’il dise systématiquement du mal des auteurs, mais quand il tient une bonne daube ou une resucée maladroite alors il laisse la plume glisser dans de bien sombres humeurs. Comme tout lecteur passionné – ça lui arrive parfois – il n’aime rien tant que de devenir festivalier et d’aller à la rencontre des auteurs. Chris participe de temps à autre à des appels à texte et s’intéresse depuis peu à la photographie, histoire d’apprendre à cerner l’essentiel d’une situation comme d’un lieu. Enfin, il aime plus que tout le transgenre et espère avec une certaine impatience pouvoir être à l’origine de la découverte d’un auteur qui aurait l’audace d’écrire un roman policier avec des sorcières, des mutants et bien entendu quelques créatures extraterrestres aux mœurs exotiques, à défaut d’être douteuses.

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *