Home / Livres / BD, comics & mangas / L’Île de Hozuki T2 – Kei Sanbe

L’Île de Hozuki T2 – Kei Sanbe

Ile de Hozuki 2Après un premier tome de ce manga horrifique parfaitement réussi, Kei Sanbe va tenter de transformer l’essai en nous invitant à un nouveau voyage au cœur de l’île terrifiante de Hozuki. Une fois de plus, les enfants vont devoir tout tenter pour survivre et pour comprendre ce qui se passe dans cette école…

La couverture reste dans la veine du premier opus, sombre et évocatrice avec cette jeune Hatsune dans une pose lascive. Il s’agit quasiment de la seule touche de fan-service dans ce manga donc on pourra sans difficulté la prendre pour ce qu’elle est : un argument commercial. Toutefois, le contraste entre la couleur et ce fond noir représente bien le périple dans lequel vont s’engager les enfants dans les grottes de l’île.

La méfiance s’est installée sur l’île de Hôzuki, chutes mortelles et autres accidents se succèdent… Le doute et la peur s’emparent alors très vite de nos pensionnaires. Angoissés à l’idée des noirs desseins de leurs chers professeurs, les enfants décident d’agir… Une seule échappatoire : la fuite et vite !

Comme le dit bien la présentation ci-dessus, la méfiance a commencé à gangrener l’ambiance au sein de l’école et sur l’île. Des accidents se produisent et les enfants sont enfermés dans une petite zone correspondant à l’école, derrière un grillage, soi-disant pour éviter qu’il aillent se perdre dans la forêt et dans les anciennes mines des environs.

Mais ils décident que le moment est venu pour eux de s’échapper pour sauver leurs vies et s’engage alors une course-poursuite dans les ténèbres de l’île. De découverte en découverte, le mystère ne cesse de s’épaissir et Kei Sanbe maîtrise à la perfection son scénario de bout en bout. Personnellement, je me suis vraiment laissé entraîner dans l’aventure des enfants et j’ai découvert avec plaisir chaque caillou disséminé par l’auteur dans ces pages. D’ailleurs, la première scène du tome 1 trouve ici son explication, sorte de fil rouge entre les opus…

Graphiquement, ce second tome est dans la veine du premier. Je dois dire que j’aime le réalisme des traits et des actions, ce qui donne à l’ensemble une crédibilité appréciable. À nouveau un peu de nudité apparaît dans ce tome, mais elle est justifiée notamment par la présence due M. Kuwadate, qui est la personne la plus exécrable de la série.

L’Île de Hozuki est une saga qui s’étend sur quatre tomes et ayant terminé les deux premiers, je me demande sincèrement comment l’auteur va parvenir à nous offrir une conclusion à la hauteur de la perfection de sa saga… Vivement que je me plonge dans ces deux derniers opus afin d’avoir la clef de tout cela, car je vous assure que ce manga est addictif à souhait et que personnellement, je veux lire la suite…

L’Île de Hozuki T2
Kei Sanbe
Ki-oon

7,65 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *