Accueil / Musique / Métal / Lifeline – Our Mirage
Bannière Institut de la Musique

Lifeline – Our Mirage

Décidément ça ne va pas très fort du côté des groupes chroniqués ici. Après As it is et The Great Depression, c’est au tour des allemands d’Our Mirage de nous donner la couleur dès les premiers mots de leur biographie : « The modern world is sick ».

Vous l’aurez compris, nous ne sommes une nouvelle fois pas en face d’un album joyeux. L’album Lifeline s’inspire de la vie personnelle des deux vocalistes et de leur combat avec la dépression. Sujet important s’il en est. Et fédérateur, si l’on en croit les quasiment 2 millions et demi de vues sur leur premier clip, Nightfall. Pas mal pour un groupe formé il y a seulement un an !

Formé en 2017, Our Mirage a en effet réussi à déjà s’attirer un public solide et à signer chez le label allemand Arising Empire, filiale de Nuclear Beast. Pourquoi un tel succès ?

La première raison se trouve, bien sûr, dans la qualité intrinsèque de la musique. Le post-hardcore d’Our Mirage est bien ficelé. Les voix clean et scream de Timo Bonner (ancien chanteur du groupe Forever in combat – ce qui joue également sur la popularité du groupe) et Manuel Möbs se répondent à merveille. On sent dans ce premier album qu’il y a déjà un matériel solide que ne renieraient pas les plus grands groupes de mélodic hardcore. On y perçoit tantôt du Touché Amoré, du A Day to Remember, des petites touches de La Dispute (notamment sur Heartbeat)… Our Mirage se situe vaillamment dans la continuité du meilleur du hardcore !

L’autre raison du succès est à trouver, comme je l’avais mentionné, dans ses thématiques. Les textes sont aussi directs que la musique et c’est même leur motto : « Hard hitting Lyrics with heart hitting music ». Des paroles qui tapent autant que la musique donc, avec des thématiques moralement difficiles mais néanmoins nécessaires, dont ils s’emparent avec une grande franchise et honnêteté. Timo Bonner se met totalement à nu dans Revivor, sur le harcèlement scolaire et sur sa tentative de suicide à l’âge de 10 ans.

Mais la morale de l’histoire est bien qu’il a survécu et qu’il a décidé de « let [us] hear [his] voice ». C’est aussi cela qu’il faut retenir sur les groupes qui abordent ce genre de thématiques : elles sont très rarement exemptes d’espoir. L’espoir est bien présent dans les paroles d’Our Mirage : c’est une musique de combattant. Elle n’est pas faite pour déprimer ses auditeurs mais pour les sensibiliser et les encourager à se battre et à se souvenir, comme ils le disent sur leur page facebook, qu’il y a une lumière au bout du tunnel.

Les dernières phrases de l’album, sur le morceau The Unknown, sont même « I know that i won’t be alone ». Une dernière touche d’optimisme avant de clôturer ces 43 minutes de melodic hardcore à fleur de peau. Our Mirage semble bien déterminé à ne jamais vous laisser seul.e.s face aux démons.

Lifeline
Our Mirage
Arising Empire
2018

Eldricht Tales

A propos de Nono

Touche à tout et électron libre passée par des expériences en théâtre et en télévision, Nono finit par se poser pour son plus grand amour, la musique, en travaillant comme assistante de production. Elle vit cependant une double vie avec moins de tableaux Excel, mais faite de concerts transpirants, de pop punk, rock alternatif et emo. Et comme les choses sont bien faites, elle aime bien parler de cette double vie avec plein de mots et d'enthousiasme.

Lisez aussi

Entretien avec Lorenzo, guitariste de It Came From Beneath

Après avoir écouté et chroniqué le dernier album de It Came From Beneath, Clair-Obscur, l’occasion …

Clockwork Immortality – Lovebites

Les japonaises de Lovebites nous reviennent avec leur second album en deux ans et en …

Un commentaire

  1. super article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *