Home / Livres / Fantasy / L’Exil – La Trilogie Valisar T1 – Fiona McIntosh

L’Exil – La Trilogie Valisar T1 – Fiona McIntosh

Fiona McIntosh est, depuis ma lecture du premier tome du Dernier Souffle, l’une de mes auteures préférées en matière de fantasy anglo-saxonne. Innovante, dotée d’une écriture séduisante et d’un bagou inégalé dans ses dialogues, je comptais donc bien me laisser charmer en ouvrant L’Exil, premier tome d’une nouvelle trilogie de fantasy qui promet réellement d’être grandiose. Entrons donc maintenant sur les terres des Valisar et découvrons ce qu’il en est de ce roman.

Illustrée par Frédéric Perrin, cette couverture absolument sublime met le lecteur dans le bain : ce premier tome va être sombre, je dirais même très sombre. Le niveau de détail est proprement hallucinant et les teintes bleutées et brumeuses sont particulièrement alléchantes.

Mais découvrons donc ce roman. Tout commence dans la pire situation qui soit puisque le roi le plus puissant de l’Ensemble (une coalition de plusieurs royaumes) et son royaume vont tomber aux mains de Loethar, dangereux roi barbare venu conquérir l’Ensemble, pour une obscure raison. Alors que le forteresse de Brighthelm, siège de la dynastie des Valisar, tombe face à l’ennemi, le jeune prince Leonel se réfugie dans d’obscurs passage pour survivre et ainsi poursuivre la lignée…

Dans la catégorie des méchants, Loethar se pose comme un champion tant par certains aspects, il devient presque séduisant pour le lecteur. Mais par d’autres il devient absolument abject, comme lorsqu’il dévore le cadavre de son adversaire, dûment cuisiné, devant la veuve de celui-ci… Malgré l’horreur inspirée par cette scène, c’est de la grande fantasy que nous avons ici.

Ce premier tome se poursuit de la sorte et Fiona McIntosh montre une maîtrise surprenante de son scénario et de l’enchaînement des évènements. Rien n’est laissé au hasard et chaque moment nécessitant une description aura son rôle, dans l’instant ou bien plus tard. Autre élément de sa maîtrise du texte : l’alternance très bien conçue entre les visions des différents protagonistes. Chaque chapitre présente le point de vue d’un des personnages centraux, qu’il s’agisse de Leonel, de Loethar,… C’est un moyen assez utile de rompre la monotonie que pourrait ressentir le lecteur à la lecture de la vision d’un seul personnage. Cela donne aussi une vision très omnisciente qui permet au lecteur de mieux apprécier l’histoire contée avec talent par l’auteure. Car c’est bel et bien un véritable talent qu’a cette auteure qui parvient à proposer à ses lecteurs une fresque haute en couleur et qui nous pousse à attendre la suite avec une avidité rare.

L’Exil fait donc partie de ces rares premiers tomes qui nous donne réellement envie de découvrir la suite avec un plaisir non dissimulé. Épique et grandiose, ce roman convaincra le lecteur, si besoin est, que Fiona McIntosh fait partie de ces grands auteurs de fantasy qui resteront à une place bien particulière dans la mémoire du lecteur… Vivement la chronique du tome 2, sorti il y a quelques jours en format relié pour que les collectionneurs puissent s’en donner à cœur joie…

L’Exil
La Trilogie Valisar T1
Fiona McIntosh
Bragelonne

19,90 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Un éclat de givre (Folio SF) – Estelle Faye

  Attention Gros coup de cœur de fin d’année. Un éclat de givre est un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *