Home / Les Furies de Calderon – Codex Aléra T1 – Jim Butcher

Les Furies de Calderon – Codex Aléra T1 – Jim Butcher

« Les Furies incarnent les puissances magiques des éléments. »

     Depuis mille ans, les habitants d’Aléra repoussent les peuplades sanguinaires en usant de leur relation avec ces êtres liés à la terre, à l’air, au feu, à l’eau, au bois, au métal.
Lorsque les féroces Marats sont de retour, le sort du royaume repose une fois de plus sur les furies.
Hélas, le jeune Tavi vient d’avoir quinze ans et il n’en maîtrise aucune. Pourtant, le courage et l’ingéniosité du jeune homme vont se révéler être une force plus cruciale que n’importe quelle furie.
Une force qui pourrait lui permettre d’altérer le cours de la guerre…

       Le roman commence par un retournement de situation tout à fait inattendu, et par l’explosion d’un personnage fort : Amara, Curseur de la Couronne, c’est à dire une émissaire du Premier Duc d’Aléra.
Le Premier Duc, Gaius Sextus, gouverne le royaume d’Aléra, lequel est divisé en régions, elles-mêmes administrées par les Hauts Ducs représentés sur leurs terres par un Comte. Les régions sont ensuite morcelées en Domaines, chacun géré par un Exploitant.
Le résumé met l’accent sur le jeune Tavi, neveu de l’Exploitant Bernard, et qui ne maîtrise aucune furies. Mais il n’est pas le seul personnage principal.

       Au fur et à mesure du récit, des couples de personnages vont se former pour ne se retrouver tous ensemble qu’au point culminant de l’aventure. Ainsi nous suivons les péripéties de part et d’autres de la vallée, aux côtés de Fidélias et Aldrick, Bernard et Amara, Ombre et Tavi, Odiana et Isana.

      Les péripéties de chacun sont divisées par chapitres et ne cessent de se croiser, s’entrelacer sans ordre régulier, ce qui à pour effet de toujours nous tenir en haleine. Pendant trois chapitres, nous suivons Amara et Bernard, et voilà que tous d’un coup nous allons retrouver Odiana et Isana, pour ensuite retourner aux cotés du Curseur et de l’Exploitant, et au chapitre suivant c’est Tavi et Ombre que l’on retrouve… Bref les aventures de chacun sont habilement morcelées et organisées dans le roman.
On voit aussi le travail remarquable de l’auteur à sa plume, pour avoir su créer autant de personnages forts dans un seul livre. On pourrait dire qu’il n’y a pas un mais plutôt huit protagonistes.
Les combats, pratiquement incessants, sont également très bien décrits et nous donnent l’impression de les vivre réellement.  L’animation est un des piliers du livre et un excellent point fort, il est impossible de s’ennuyer devant tant d’actions, tant de retournements de situation ; les chapitres calmes sont rares et reposants, autant pour les personnages que le lecteur. On y trouve aussi quelques pépites, ces éléments qui nous surprennent au détour d’une ligne et qui nous séduisent, comme des trahisons insoupçonnées et des amitiés improbables.
Les personnages mauvais sont aussi très très bien imaginés, l’un est intelligent mais corrompu tandis que l’autre, Kord – un exploitant – n’est que haine et méchanceté poussées à l’extrême, il n’y pas plus effrayant personnage que ce fou misogyne et violent.

     L’action se passe dans la vallée de Caldéron, quinze ans après une invasion repoussée des Marats, terrible peuple sanguinaire et primaire. Depuis quinze printemps, ces peuples Unique et Multiples (c’est à dire divisés en Clan mais tous réunis devant leur Dieu qu’ils nomment l’Unique) n’ont plus jamais donné signe de vie. Jusqu’au jour où Tavi et son oncle Bernard retrouvent leur trace en cherchant à rattraper quelques moutons égarés…
A partir de moment une course effrénée s’engage pour aller prévenir Garnison, l’armée de la vallée.
Les habitants d’Aléra tirent leurs puissances de leurs furies, qui sont des éléments qu’ils ont réussi à apprivoiser et qu’ils peuvent invoquer à tous moment pour les aider. Les furies domestiquées sont totalement fidèles à leurs maîtres, en revanche les furies sauvages sont libres et incontrôlables, elles peuvent créer des tempêtes monstrueuses ou d’autres intempéries nuisibles…
Les personnages courent tous vers le même but : prévenir Garnison, mais les embûches sont nombreuses, car il ne s’agit pas simplement d’une invasion mais d’un véritable complot politique ourdi derrière cette guerre imminente.
Enfin, on s’aperçoit au terme de l’aventure que le personnage de Tavi est mis en avant un peu plus que les autres pour poser les bases d’une intrigue autour de son existence.

     En résumé j’ai trouvé ce livre absolument génial et très vivant. En refermant le livre j’ai eu envie de foncer à la librairie acheter le deuxième tome. Je n’arrive pas à lui faire un seul reproche, la seule chose un peu gênante est l’absence de carte géographique du royaume qui nous aurait mieux guidés dans l’aventure.

Codex Aléra 

T1 Les Furies de Calderon

Jim Butcher

Milady

9€70

About InfoComete

Baignée depuis toute petite dans l’univers fantastique grâce à L’Histoire sans fin, j’ai plongé tête la première dans la lecture lorsqu’un jour, à Noël, on m’a offert La Quête d’Ewilan de Pierre Bottero.
Depuis, je ne cesse de parcourir les méandres de l’imaginaire à la recherches de folles aventures. Grâce à Emagimarock j’en ai découvert une foultitude : Codex Aléra, La Légende de la Femme-Louve, Red Queen etc.

Check Also

Justice League – Zack Snyder

Après avoir retrouvé foi en l’humanité, Bruce Wayne, inspiré par l’altruisme de Superman, sollicite l’aide …

3 comments

  1. Il a vraiment l’air sympa comme bouquin ! J’ai eu ma période fantasy et j’adorerais y replonger !! Cette saga est à garder sous le coude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *