Home / Livres / Le Moineau de Dieu – Mary Doria Russell

Le Moineau de Dieu – Mary Doria Russell

Un signal musical inconnu a été capté sur Terre. Commanditée par les Jésuites, une mission scientifique dirigée par Emilio Sandoz, jeune prêtre et grand linguiste, part dans la galaxie à la rencontre des extraterrestres. Tous s’attendent à affronter la solitude, les pires dangers et même la mort. Mais nul ne se doute de la catastrophe qu’entraînera la confrontation avec cette civilisation. Bien des années plus tard, Emilio Sandoz, l’unique survivant de l’expédition revenu sur Terre, est traduit devant un tribunal chargé de sonder son âme et de le punir pour les horribles crimes dont on l’accuse. Cet homme transformé par son expérience, aurait-il été abandonné par Dieu ?

Pitch intriguant et étrange pour un gros pavé: l’expérience se laissait tenter! Mais malheureusement, l’expérience ne fut pas couronnée de succès.

Le Moineau de Dieu est un roman fleuve pour pas grand-chose. Sous couvert de références théologiques, astrophysiques, astronomiques et ethnologiques, Mary Doria Russell perd complètement son lecteur! Le parcours d’anthropologue de l’auteur prend trop le dessus sur une intrigue déjà bien complexe. Il faudra attendre 118 pages pour que la mission soit lancée! Pour découvrir ce qui s’est réellement passé sur Rakhat, il faudra là patienter jusqu’aux derniers chapitres! Là où Asimov réussissait à rendre son exposé intelligent (et intellectuel!) dynamique, Russell n’y arrive pas. Le roman raconte en parallèle l’enquête des Jésuites et les événements qui ont mené à l’interrogation du Père Sandoz.

L’introduction des personnages, certes bien décrits, est beaucoup, beaucoup trop longue! Beaucoup trop de dialogues aussi et de retours dans le passé qui nous font perdre le fil de la lecture. Les émotions et ressentis des personnages sont complètement distordus (on parle des longues descriptions des arbres chez Tolkien, mais ici c’est la même chose!). C’est très introspectif et quand on arrive enfin sur la planète, ça devient soudainement très violent, très incisif et cela perturbe complètement la lecture.

Il est difficile de s’attacher aux personnages, notamment parce qu’on ne comprend pas leur langage: pour un roman qui met justement en avant la communication et le travail sur les langues; la compréhension des autres, c’est un peu raté! Seul le couple Edwards a quelque chose auquel on peut se raccrocher. Un peu d’humour de temps en temps et une façon d’agir naturelle qui les rend proches de nous.

CONCLUSION

Les critiques sont dithyrambiques sur cette oeuvre de science-fiction. Je me demande si j’ai loupé quelque chose; si je n’ai pas compris le message de Russell ou si je ne suis pas assez évoluée pour le lire! En tout cas, en termes de ressenti de lecture, ce fut extrêmement difficile et pénible d’aller jusqu’au bout, car j’ai quand même eu l’impression que l’auteur compliquait son intrigue pour pas grand-chose. Le sujet – plutôt simple à la base – qu’est la dichotomie entre religion et science et la réflexion plutôt intelligente sur le sens de l’humanité sont au final très maladroitement développés.

Le Moineau de Dieu
Mary Doria Russell
Editions ActuSF
19€

About Arwen

Je m’appelle Arwen et j\’ai 22 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste et c’est ce que je suis ! J’ai travaillé entre autre pour Canal J et Xilam (Les Zinzins de l’espace ou Oggy). Je développe également mes écrits en littérature jeunesse, genre dans lequel je me sens le plus à l’aise. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr. Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je travaille depuis deux ans pour le webzine Khimaira pour lequel je suis principalement chroniqueuse cinéma. Mon actualité: un album jeunesse illustré en cours d’édition et la mise en place de mon premier roman pour la jeunesse.

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

One comment

  1. L'amateur d'aéroplanes

    Le roman a déjà quelques années. L’idée de départ d’utiliser des religieux pour  »évangéliser » des non-humains est intéressante, il y a tout de même du suspense et le  »héros » est bien (trop) décrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *