Home / Interviews / Le Métal et l’Engagement : Hardcore Cares Part I

Le Métal et l’Engagement : Hardcore Cares Part I

L’automne est terminé, les premières nuits froides pointent leur nez et les associations sont toujours sur le qui-vive. Le monde du métal n’est pas en reste question engagement et cela se fait en pleine conscience loin du tintamarre médiatique et de l’approbation des foules ou des personnes qui veulent juste faire le buzz.
Le monde du métal compte des associations et des musiciens qui défendent avec coeur la cause animale comme Hardcore Cares. Focus sur cette association qui fait un travail fantastique et est soutenue par d’autant plus de belles personnes.

eMaginarock : Bonjour Noémie! Merci de répondre à nos questions. Pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre association?

Noémie : Salut. Je suis Noémie, co-fondatrice et Présidente de l’association Hardcore Cares France. J’ai 31 ans et je suis maman de 3 bébés : une petite fille de 3 ans et 2 borders collie : Little (7 ans) et Hope (5 ans et sourd) Je suis également musicienne et chanteuse à mes heures et fan de hardcore et de tatouage.
Hardcore Cares France est aussi un de mes bébés et regroupe les choses qui me tiennent à coeur et me passionnent : la musique, le tatouage et, surtout, la protection animale.

eMaginarock : Comment vous est venue l’idée de fonder cette association et de militer pour la protection animale ?

Noémie : Tout a commencé avec Little. A l’époque, mon ex-mari (et co-fondateur) et moi voulions juste un chien. Je me suis beaucoup renseignée sur la race et sur l’éducation à lui apporter et je me suis rendue compte que les borders collies étaient énormément victimes d’abandon. Je me suis alors rapprochée d’une association appelée Bordeline Collie et nous avons commencé par être famille d’accueil pour chien. C’est comme ça que j’ai mis mon premier pied dans la protection animale.
De fil en aiguille, j’ai découvert l’ampleur que prenait la maltraitance envers les animaux qui existe pourtant depuis toujours. C’est à ce moment là que nous sommes tombés sur Hardore Cares (association de protection animale à Détroit) Tout est parti d’une commande t-shirt et ça a fini en création de la branche française de l’asso en 2014 !

eMaginarock : Les animaux et leur bien-être, est ce un sujet qui vous a toujours tenu à coeur ou c’est une prise de conscience progressive?

Noémie : J’ai toujours adoré les animaux. J’ai grandi auprès d’eux et on m’a inculqué leur respect (comme le respect de tout autre vie d’ailleurs). Je suis comme beaucoup de gens : c’est grâce aux réseaux sociaux et aux dénonciations de maltraitance de ces 10 dernières années que j’ai réellement pris conscience de tout ça. Et c’est tout naturellement que j’ai décidé de m’investir dans la cause animale.

eMaginarock : Quel est votre moyen de communication / sensibilisation le plus efficace?

Noémie : On ne va pas se mentir. Facebook est un très bon moyen de communiquer et sensibiliser le grand public. Etre présent sur les concerts et les conventions de tatouage et discuter en direct avec les gens permet aussi d’être visible et de bien expliquer notre démarche.

Noémie et Little

eMaginarock : Comment peut-on vous aider? Adhérer?

Noémie : Comme toute association loi 1901, les adhésions et les dons sont vitaux.
Toute personne qui veut nous soutenir a forcément une compétence ou une qualité humaine qui peut être utile. Donc, bien évidemment, quelqu’un qui veut s’investir peut se manifester, on lui trouvera forcément quelque chose à faire (rires)
Pour adhérer, il suffit de nous contacter via la page Facebook ou notre site officiel (le bulletin est téléchargeable sur les deux plate-forme).
Pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps mais qui souhaitent quand même faire un geste, acheter un t-shirt, parler de l’asso, partager nos publications : c’est déjà une façon de nous aider.

eMaginarock : Qu’avez vous comme retour par rapport à vos actions?

Noémie : On est heureux quand un des protégés de nos associations/ refuges partenaires est adopté ou quand on a pu aider à payer les soins pour l’un d’eux.
Quand on rapporte le fruit de nos collectes aux refuges et qu’on sait que ça va permettre de nourrir quelques gueules, on se sent utiles et on a encore plus envie d’agir.
On reçoit pas mal de messages de soutien et d’encouragement pour qu’on continue comme ça, et ça fait chaud au coeur.

eMaginarock : Quels sont vos meilleurs soutiens dans le monde métal?

Noémie : Tous les soutiens sont bons, qu’ils viennent des groupes ou des organisateurs de concert. On a bien sûr des groupes plus engagés que d’autres et des assos plus actives que d’autres. Mais chacun fait avec ses moyens et on s’allie tous pour la même cause de toute façon.

eMaginarock : Votre meilleur souvenir alliant l’asso et le métal?

Noémie : Il y a eu ce concert avec Agnostic Front en mai 2015 à la Flèche d’Or où on avait posé un stand. Vinnnie (Stigma) est venu nous dire qu’il kiffait les chats et que notre t-shirt lui plaisait. On lui en a offert un bien évidemment. Il a posé avec nous et a fait des photos officielles pour son groupe avec notre t-shirt par la suite. Donc grosse fierté et super souvenir !
Il y a aussi eu ce concert à Montpellier, en mai 2016, à la Secret Place où tout le staff de la salle, le patron, les groupes, bref tout le monde, s’est mobilisé uniquement pour que l’on récolte des dons.
Sans oublier Jay, le batteur de Lionheart, qui m’a fait un “hug” en me disant que c’était trop cool ce qu’on faisait…
Bref… Des bons souvenirs, il y en a beaucoup comme tu peux le voir ! C’est trop dur de choisir !

eMaginarock : Vous avez des projets prochainement : concert, happening ou partenariat?

Noémie : Oui ! Comme nous ne sommes pas nombreux et que les déplacements sur les événements sont souvent compliqués, nous avons décidé de créer notre propre Fest. Nous sommes en train de le monter et tout reste à faire. Mais il regroupera tous nos partenaires (assos, groupes, tatoueurs…) dans le but, comme toujours, de collecter un max de fonds pour les animaux dans le besoin.
Donc, effectivement, il va y avoir de nouveaux partenariats, des surprises avec des marques qu’on adore, et je l’espère, de nouveaux groupes qui nous rejoindront… De toute façon, on est au taquet et on ne manquera pas de vous tenir informés.

eMaginarock : Que souhaiteriez vous dire à nos lecteurs?

Noémie : En toute honnêteté, ce qu’on fait, tout le monde peut le faire. Même le plus petit intérêt pour le bien être des animaux, c’est déjà un intérêt. Et chaque pierre à l’édifice est importante. Alors, n’hésitez pas à ouvrir les yeux, à réagir si vous pensez qu’un animal souffre près de chez vous. Si vous ne savez pas quoi faire, d’autres pourront vous indiquer la voie; il y a assez d’associations, de refuges et de personnes actives pour ne pas laisser passer ça.
Rappelez vous, que comme nous, ils ressentent la douleur et ont des sentiments, qu’ils ne peuvent pas se défendre tout seuls et que nous sommes leur unique voix.

eMaginarock : Merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. On a hâte de voir ce futur festival pointer son nez!

About Jehleen

Bonjour je m’appelle Jeh’ j’ai 29 ans bientôt 32 et j’aime les hyènes. Parce que les hyènes c’est un animal dont on parle jamais alors…..
Passionnée de SF (films, série télé, livres!), de vieux films et de musique, grande amatrice de mangas et films asiatiques (Takeshi Kitano, Wong Kar Wai), de chats. Je suis touche à tout mais le métal reste mon point d’ancrage. Un peu geek à mes heures (les MMO, c’est mal m’voyez) avec un humour particulier, normal quand on oscille entre les Monty Python et South Park. j’aime les défis, le premier était de me lancer et communiquer ma passion, me voilà sur E maginarock, le suivant sera d’apprendre un instrument de musique. Keep smiling, keep on rocking!

Check Also

Entretien avec Baptiste, de Stolen Memories

Stolen Memories, c’est du metal prog bien comme on aime chez eMaginarock. Et lorsque les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *