Home / Livres / Fantasy / L’Ascension du Serpent – Hordes T1 – Laurent Genefort

L’Ascension du Serpent – Hordes T1 – Laurent Genefort

S’il est une chose pour laquelle Laurent Genefort est bien connu parmi les auteurs d’imaginaire francophones, c’est sa capacité à créer de toute pièce des univers cohérents, que le lecteur a envie de parcourir en compagnie de ses héros. C’est le cas pour l’univers dans lequel l’auteur place sa saga Hordes. Même si ce roman date de 2007 il reste parmi les plus réussis de la fantasy française et je vais de ce pas vous expliquer pour quelles raisons…

La couverture tout d’abord. Signée par l’excellent Didier Graffet (l’un des illustrateurs fétiches de l’écurie Bragelonne) elle nous met tout de suite dans le bain de ce récit violent, où le sentiment n’a que peu de part que Laurent Genefort va nous conter. Tout est mis en place dès que l’on voit cette couverture : sang, combat, mort, danger,…

Et les première lignes ne viennent pas détromper le lecteur, loin s’en faut. Comment mieux commencer un récit de fantasy brutale que par une bataille ? Eh bien ce n’est pas possible de faire mieux : une bonne scène sanglante à souhait mettant en œuvre des héros charismatiques bien que ne correspondant pas aux standards du genre. Car les deux personnages centraux de ce roman, Audric et Marween, sont des héros malgré eux, ou plutôt au contraire de ce qu’ils pensent être. Car ces deux personnages font tout pour se livrer à leurs passions, parfois les plus sauvages, pour assouvir leur quête de gloire et d’or. Mais comme toujours chez Laurent Genefort il faut voir plus loin que le bout du nez des héros. Bien que violent et ruffians à souhait leur psychologie est bien plus profonde et la bataille pour le pouvoir du démon risque fort de se révéler passionnante.

Au-delà de ces deux principaux protagonistes on trouve l’augure Umiade qui tient une sorte de rôle de fil rouge entre les deux personnages. Personnage central elle aussi elle apporte une touche de féminité pas si malvenue que cela dans cet univers essentiellement masculin et brutal.

Je sais que le mot brutal revient régulièrement mais c’est un qualificatif qui se prête très bien à ce roman. Voulu comme tel il enchaîne les batailles dans lesquelles il est aisé de trouver un souffle épique. Il est souvent possible de trouver des scènes de batailles mal décrites ou totalement irréalistes au niveau des mouvements chez de nombreux auteurs. Chez cet auteur tout est réaliste et c’est bien pour cela que l’on croit vraiment à son récit, que l’on se prend très facilement au jeu . La dimension cinématographique de son travail se ressent aussi puisque l’on a l’impression de voir un excellent film de fantasy en parcourant avec avidité les pages de ce roman.

Un premier tome n’est jamais chose facile à écrire. Les écueils sont nombreux lorsqu’il s’agit de mettre en place un univers, une histoire, des héros. Laurent Genefort parvient à les éviter sans réelle difficulté, mettant en œuvre son talent de créateur d’univers déjà vu sur la saga Omale. Ce premier tome est riche de promesse d’une grande trilogie de fantasy. A mon sens ce roman fait monter Marween et Audric au même rang que Conan dans la catégorie des héros de fantasy purement « bourrins » Ce n’est donc pas peu dire… Je vous proposerais bientôt une interview de Laurent Genefort ainsi que la chronique du tome 2 de la saga Hordes, Le Vol de l’Aigle, avant la sortie en 2010 du troisième et dernier opus…

L’Ascension du Serpent
Hordes T1
Laurent Genefort
Bragelonne
17 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Un éclat de givre (Folio SF) – Estelle Faye

  Attention Gros coup de cœur de fin d’année. Un éclat de givre est un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *