Home / Larmes d’abeille – Le Grand Mort T1 – Loisel

Larmes d’abeille – Le Grand Mort T1 – Loisel

Nous connaissons tous ce grand monsieur de la bande dessinée qu’est Régis Loisel. Sans doute le connaissez-vous pour ses séries phares La quête de l’oiseau du temps (Dargaud), Peter Pan (Vents d’Ouest) et Magasin général (Casterman). Mais c’est sur Le Grand Mort que je vais me pencher car le troisième tome vient tout juste de paraître ! Et cette série a un casting impressionnant : Loisel et J.-B. Djian au scénario, Mallié au dessin, Lapierre à la couleur. Le maître et ses disciples ne pouvaient que réaliser un chef-d’œuvre.

Il y avait longtemps que j’avais lu le premier tome, Larmes d’abeille, et ce fut pour moi un grand plaisir de le relire – c’est un euphémisme. Se replonger dans ce petit bijou, se remémorer l’histoire en détail et frémir d’impatience à la fin… Et dire que j’avais été attirée par cette bande-dessinée simplement à cause de son titre (et accessoirement à cause de son auteur) !

La couverture, mise en couleur par Yvon Roy, ne m’a pas rebutée. Voir Pauline – c’est le nom de l’héroïne – dans un champ pourpre m’a interpellée, supportant sur ses épaules une étrange créature a fini de me séduire. Quelques éléments fantastiques ou bizarres : il n’en faut pas beaucoup plus pour susciter mon intérêt et me conforter dans mon choix.

Dans ce premier tome, la mise en place des personnages principaux (Pauline et Erwan) correspond tout à fait à leur tempérament. Pauline apparaît très vite comme très voire trop dynamique, impatiente et même insupportable. Elle représente la Parisienne qui s’exile en campagne (elle dit « Bienvenue chez les ploucs, ma fille » dès la première page) tandis qu’Erwan me fait plutôt penser à la force tranquille.  Mais il faut toujours se méfier de l’eau qui dort.

L’histoire ? Difficile de la résumer en quelques phrases sans rien dévoiler de l’intrigue. Pauline, étudiante en Maîtrise de Sciences économiques à Paris, débarque à Traoudec en Bretagne pour réviser ses examens chez une amie restée à la capitale. C’était sans compter sur les imprévus et sa rencontre avec Erwan, un autochtone qui lui fera découvrir bien plus que sa ville. En fait, il lui ouvrira les portes vers le monde du petit peuple et c’est ensemble qu’ils y évolueront… car Erwan est un gardien. Plus précisément le transporteur de la connaissance qui permet aux quatre clans du petit peuple de vivre en harmonie : il joue un rôle indispensable lors d’une cérémonie qui a lieu non loin du Grand Mort. Ah oui, si vous êtes comme moi et voulez savoir pourquoi Le Grand Mort, vous serez encore plus séduits par cet album qui se termine sur un cliffhanger monumental.

Je vous préviens tout de suite, si vous envisagez de lire ce tome – prenez cette hypothèse comme une évidence : il le faut ! –  soyez prévoyant : prenez le suivant ! La dernière case vous laissera haletant et vous n’aurez plus qu’une idée en tête « la suite ! ».

Larmes d’abeille
Le Grand Mort T1
Loisel et alii
Vents d’Ouest
13,50 €

About Moustik

Moustik est un petit être charmant qui a pour capacité majeure d’avaler les livres à longueur de temps. Libraire de son état, elle n’hésite pas à utiliser ses lectures pour donner une multitude de conseils avisés aux clients qui passent entre ses mains. Passionnée d’imaginaire elle se charge plus particulièrement de la gestion de la section BD-Manga.

Check Also

Annabelle 1 et 2 – 2014/2017 – John R. Leonetti/ David F. Sandberg

Annabelle et Annabelle 2 sont des films d’horreur, spin-offs de la série des Conjuring réalisés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *