Home / Livres / Fantastique / L’Arche – Boyd Morrison

L’Arche – Boyd Morrison

ArcheBragelonne est surtout reconnu en France pour ses publications SFFF à succès mais l’éditeur fait parfois des incursions dans d’autres genres connexes. Ici c’est le thriller d’aventure, à la bonne vieille sauce archéologique, qui est mis en avant. Lançons-nous donc en compagnie de Dilara Kenner sur les traces de l’Arche de Noé…

La couverture est dans la veine de ce qui se fait actuellement pour ce type de récit même si je la trouve plus réussie que la moyenne. Elle a vraiment su m’intriguer et m’inviter à découvrir le roman. La quatrième offre une excellente mise en place du récit, le lecteur sachant parfaitement à quoi s’attendre :

Lorsque la brillante archéologue Dilara Kenner obtient des informations cruciales sur la disparition de son père, elle abandonne ses fouilles au Pérou et revient précipitamment aux États-Unis. Ces révélations concernent la légendaire arche de Noé – que son père a passé sa vie entière à chercher. Dilara n’a qu’un espoir : Tyler Locke, un homme qu’elle n’a jamais vu et qui est le seul à pouvoir l’aider.
Ingénieur de combat de l’armée, Tyler accepte d’assister Dilara dans son périple,de Los Angeles à Terre-Neuve, tandis que les accidents mortels se multiplient autour d’eux. Alors que les pièces du puzzle se mettent en place, ils découvrent qu’ils n’ont que sept jours pour retrouver l’arche avant que son secret ne soit utilisé pour détruire une nouvelle fois toute civilisation…

S’il est une chose qu’il convient de dire de Boyd Morrison, c’est qu’il maîtrise à la perfection le rythme d’un récit. En effet, il parvient dès les premières pages à faire entrer le lecteur dans son histoire et à ne pas le relâcher avant d’avoir fini de le mener là où il le souhaite. De péripétie en péripétie, Dilara et Tyler vont devoir faire échouer une machination visant à rien de moins que la fin de l’humanité. Entre coups de feu, explosions et enquêtes, le lecteur voit les protagonistes aller et venir devant ses yeux et tenter de survivre. Car c’est vraiment une course contre la montre que vont vivre nos deux héros. Mené tambour battant, ce roman m’a fait penser à certains excellents thriller, notamment ceux de Tom Clancy, maître en la matière.

Partant d’un postulat simple (un homme a redécouvert l’Arche de Noé), le scénario nous entraîne dans une aventure mâtinée de mystères archéologiques mais surtout dotée d’une forte composante action propre aux blockbusters cinématographiques américains actuels. Et L’Arche pourrait d’ailleurs parfaitement faire l’objet d’un film tant la plume de Boyd Morrison nous décrit l’action trépidante avec une simplicité et une lisibilité étonnantes.

Stylistiquement, le roman est simple, bien écrit et bien traduit. L’auteur parvient à nous proposer un roman très visuel, doté d’une histoire d’amour qui n’occupe pas trop d’espace tout en étant charmante et naturelle, empli d’action, d’explosions et de coups de feu. Bref, un bon gros thriller d’action bien documenté également sur toute la partie archéologique, ce qui est un plus appréciable.

Bragelonne se lancerait donc doucement sur la voie du thriller ? Personnellement, je ne vais pas m’en plaindre car ce coup d’essai a parfaitement su me séduire : efficace, bien écrit, plaisant à lire,… rien à redire sur cette Arche dont la fin surprendra plus d’un lecteur, ce qui ne fut pas non plus pour me déplaire. Bravo Bragelonne pour cette première incursion en tout cas.

L’Arche
Boyd Morrison
Bragelonne

22 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *