Home / Livres / L’Arbres aux Lunes – Didier Reboussin

L’Arbres aux Lunes – Didier Reboussin

Joss est un gourou et visiblement, son prêche ne plaît pas au Pouvoir, l’autorité régnant d’une main de fer sur la Terre, car il est envoyé sur une colonie pénitentiaire. Là-bas, il découvrira le système de l’Arbre aux Lunes, c’est-à-dire une planète sur laquelle a poussé un arbre gigantesque ayant emprisonné les satellites de cette planète dans ses branches. Joss va bien vite découvrir qu’une guerre se prépare, une guerre qui le dépasse totalement, mais dans laquelle il a un grand rôle à jouer.

Soyons clairs dès le début : je n’ai pas aimé ce livre. Je l’ai fini, bien entendu, ne serait-ce que pour pouvoir critiquer en toute connaissance de cause. Même si je l’avais lu pour mon plaisir personnel, je l’aurai sûrement tout de même terminé, car il n’est pas très long et j’avais tout de même envie de connaître la fin, de savoir si j’allais rester sur ma déception.

Commençons par le premier point : l’écriture. Malgré la narration à la première personne du singulier, je n’ai pas réussi à rentrer dans le récit. J’ai trouvé le style plat et sans réelle touche singulière. Si c’était généralement fluide et clair, l’auteur est parfois parti dans des envolées qui m’ont un peu déstabilisée. Par exemple, j’ai mis un moment à réellement comprendre ce qu’était l’Arbre aux Lunes, à me le représenter.

Deuxième point : le récit en lui-même. Je trouve que l’auteur n’a pas assez développé certains aspects. Par exemple, on ne sait rien du Pouvoir, ni de l’état de la Terre. On peut imaginer d’après quelques bribes, mais j’aurais bien aimé avoir une vision un peu plus complète de la situation, ne serait-ce que pour mieux placer le personnage principal : est-ce un réel renégat ou non ? A-t-il une bonne raison de se retrouver sur cette colonie pénitentiaire ? Au final, tout est très flou et on ne peut que déduire. En dehors de ça, c’est la construction complète du récit qui m’a posé problème. J’ai trouvé que tout allait trop vite, bien trop, et que la fin avait particulièrement été passée rapidement. Au final, j’ai eu l’impression que le héros n’avait pas été confronté à de réelles difficultés ou bien il avait rapidement trouvé une solution.

Troisième point : Joss. J’ai trouvé le héros tout simplement imbuvable et je pourrais lui coller une dizaine d’autres qualificatifs négatifs. Alors certes, un héros ne doit pas forcément être un enfant de chœur ou un saint, bien au contraire. J’ai même tendance à préférer les personnages ambigus et le manichéisme a tendance à m’ennuyer. Mais là… Je n’ai trouvé aucune qualité à ce héros. Sa façon de penser et de considérer les autres avait tendance à me taper sur les nerfs. Et notamment son rapport aux femmes. Je ne peux pas trop vous en dire pour éviter de vous dévoiler certains points de l’intrigue (minimes, certes, mais ça n’empêche), mais ne vous attendez pas à avoir une héroïne à l’égal de Joss.

Je me rends bien compte que je peins un portrait vraiment négatif de ce livre. Mais en soi, je pense qu’il n’est pas SI décevant que ça, juste que j’en avais bien trop d’attente. Si vous aimez les histoires dans l’espace et les batailles idéologiques, et que vous n’êtes pas trop pointilleux sur les détails, vous pourriez l’apprécier sans problème !

L’Arbres aux Lunes
Didier Reboussin
Illustration : Romain Devichi
Pulp Factory (14 €)

About Chloé Cloison

Tombée dans la lecture depuis toute petite, j’ai grandi au milieu de ces multiples univers. J’ai toujours eu un goût prononcé pour le fantastique et la fantasy, qui s’est développé au fil des années. Je me suis cependant ouverte sur d’autres styles, tels que la science-fiction et l’horreur. J’ai finalement fait de cet amour pour la langue mon métier en devenant traductrice. Et ça donne une bonne excuse pour rester vautrée pendant des heures sur un canapé/lit/fauteuil à dévorer un livre (et des cookies faits maison).

Check Also

Silo Générations – Hugh Howey

Hugh Howey vit à Jupiter, en Floride. C’est typiquement le genre de chose qui ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *