Home / Livres / Fantasy / L’Antre des Voleurs – Les Sept Lames T1 – David Chandler

L’Antre des Voleurs – Les Sept Lames T1 – David Chandler

Il est assez rare que Milady propose à ses lecteurs des parutions poche totalement inédites. Et pourtant, en voici une de fantasy finalement peu attendue mais saura-t-elle tenir ses promesses ? 648 pages pour démontrer que la fantasy classique peut aussi sortir en poche et devenir un succès…

La couverture de Miguel Coimbra n’est pas sa plus réussie loin s’en faut. En effet l’aspect épuré ne reprenant que le personnage de Malden est intéressant mais le manque de détails ou leur côté trop flou nuit à une réelle identification au personnage. Dans l’ensemble cela reste une belle couverture, tranchant avec les habituelles couleurs sombres de ce label. Partons donc à la découverte de la Cité Libre de Ness…

Dans les bas-fonds de la redoutable Cité Libre de Ness, Malden a survécu en devenant un voleur doué. Son bien le plus précieux reste pourtant son indépendance. Jusqu’à ce qu’il tombe sous l’emprise du maître tout-puissant d’une impitoyable guilde de voleurs… S’il veut retrouver sa liberté, Malden doit accomplir pour lui une mission improbable. Il lui faut voler la fameuse couronne du burgrave, protégée par de terrifiants démons, bien décidés à dévorer l’âme de tout intrus trop audacieux. Rejoint par un chevalier rebelle et une mystérieuse fille aux tatouages vivants, Malden est loin d’imaginer que, s’il s’en sort, ce ne sera que la première épreuve…

Ce que l’on se dit de prime abord, lorsque l’on tombe sur un inédit en poche, c’est qu’il peut être considéré comme moins bon car ne valant pas la peine d’une publication en grand format. Cet apriori n’a pas vraiment entachée l’idée que je me faisais du roman mais je me suis néanmoins posé la question avant d’en entamer la lecture.

La première remarque que je ferais concernant la quatrième qui finalement recèle une erreur de taille relative au scénario. En effet Malden se retrouve entraîné dans l’aventure du vol par ses deux compagnons (Bisbille et Cythère) pour gagner sa liberté face au maître de la Guilde des Voleurs. Je trouve cela dommage au finale que la présentation donnée puisse porter à confusion même si cela n’a en rien gêné ma lecture…

Le scénario  proposé par David Chandler n’a rien de bien révolutionnaire en lui-même. Il nous propose un univers de fantasy urbain, les personnages évoluant en vase clos, mais dans lequel les voleurs sont mis en avant. Cela ne se produit pas si souvent, il faut donc le noter. Les voleurs, classe de jeu de rôle bien connue et personnages emblématiques des univers de fantasy sont plus souvent vus comme des nuisibles à la société que comme de véritables protagonistes principaux. Mais malheureusement toute l’innovation de l’auteur s’arrêtera là. En effet le reste est d’un classicisme surprenant bien que totalement assumé et maîtrisé. Toutefois j’ai trouvé un certain nombre de ficelles scénaristiques un peu faciles et des personnages parfois un peu plats. Dommage…

Par contre la traduction de Benjamin Kuntzer, par ailleurs directeur de la collection Baam ! de J’ai Lu, est d’excellente qualité. Au fil des pages j’ai senti un style simple, clair, efficace, servi par une absence quasi-totale d’erreurs de sens, de fautes diverses et variées. Fort agréable sensation, ma foi…

L’Antre des Voleurs n’est sûrement pas un mauvais roman mais il laisse une sensation d’inachevé au lecteur que je suis. En fait j’ai été séduit par le personnage de Marden, auquel le lecteur peut vraiment s’identifier, par la lecture facile, par l’environnement de Ness. Toutefois l’absence quasi-totale de surprise, l’a platitude des personnages secondaires et le scénario un peu facile viennent entacher légèrement mon avis. Ce roman est clairement adressé à un public en pleine découverte de la fantasy et non à des lecteurs avertis qui se lasseront malheureusement un peu vite. Les sept Lames devrait toutefois être une série à suivre puisque l’on peut penser qu’une évolution de l’ensemble aura lieu au fil des tomes. A suivre, donc…

L’Antre des Voleurs
Les Sept Lames T1
David Chandler
Milady
Couverture de Miguel Coimbra
Traduction de Benjamin Kuntzer

9,70 €

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

L’Histoire de Capcom – 1983/1993 : Les origines

Tout(e) trente(quarante)naire qui a à un moment quelconque de son enfance / adolescence / jeunesse …

L’équilibre de l’extinction – F.E.L.I.N.E.-Création – Arnauld Pontier

Ce deuxième volume de F.E.L.I.N.E. n’est pas une suite, mais bien un prequel au premier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *