Home / Livres / Fantasy / La Voie de la Colère – Le Livre et l’épée T1 – Antoine Rouaud

La Voie de la Colère – Le Livre et l’épée T1 – Antoine Rouaud

Voie de la ColèreVoici venir la nouvelle pépite de chez Bragelonne : un auteur français, vendu dans 6 pays avant même sa sortie (qui est d’ailleurs mondiale). Mais que penser de ce type d’effet d’annonce ? Que l’on va découvrir LE roman de l’année ? Ou bien que le lecteur va tomber sur un produit de communication plus que de littérature ? La réponse de suite…

La couverture de Larry Rostant est tout à fait réussie et nous invite dans un univers sombre où le meurtre sera omniprésent. Une belle couverture, qui propose une ambiance définie et sans fioritures me semble effectivement parfaitement adaptée à ce roman.

Le général Dun-Cadal fut le plus grand héros de l’Empire, mais il n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui-même, une lamentable épave au fin fond d’une taverne.
C’est là qu’une jeune historienne vient le trouver. Elle est à la recherche de l’Épée de l’Empereur, disparue dans le chaos des derniers jours de son règne, et que Dun-Cadal aurait cachée en un lieu secret.
Pour elle, le vieux guerrier va ressasser ses souvenirs de gloire et ses regrets amers, à commencer par sa rencontre avec ce garçon qui lui sauva la vie et fit sa fierté avant qu’ils ne basculent tous deux dans le drame et le tourbillon de l’Histoire.
C’est alors qu’un assassin sans visage se met à frapper au cœur de la République. Les fantômes du passé refont soudain surface, ravivant les anciennes rancœurs et la soif de vengeance d’un homme perdu sur la voie de la colère.

La fantasy française regorge de plus en plus d’auteurs de talent qui émergent face au géant anglo-saxon. Or généralement lorsque le plus gros éditeur du marché vous annonce une pépite il est de bon ton de lui faire confiance. Et je n’ai pas été déçu par La Voie de la Colère. Antoine Rouaud nous entraîne sur les traces de Dun-Cadal, à mi-chemin entre son passé et son présent, les deux s’entrecroisant pour nous offrir une aventure fort agréable à lire.

Le scénario proposé par l’auteur est de bonne qualité même si j’ai clairement regretté un manque d’innovation. Néanmoins l’ensemble est particulièrement cohérent et Antoine Rouaud maîtrise son sujet de bout en bout. L’alternance entre les scènes passées et présentes est mis en place de manière intelligente et les deux viennent se compléter pour créer une trame scénaristique intéressante à découvrir, les pans ne s’entrouvrant qu’un par un, nous permettant de découvrir l’ampleur de l’ensemble…

Le style d’Antoine Rouaud est clairement un des points forts de ce roman. En effet il parvient parfaitement à décrire son action, les lieux, les personnages sans nous alourdir sous le poids des mots, et c’est fort agréable. J’ai relevé très peu de coquilles, ce qui est un véritable plaisir, à mon sens…

La Voie de la Colère est annoncé comme le nouveau succès de la fantasy francophone dans le monde et je dois avouer que, même si nous sommes face à un très très bon roman de fantasy, il ne m’a pas semblé meilleur que ce que j’ai pu lire de Pierre Pevel, Oliver Peru, Nathalie Dau, Mathieu Gaborit,… Cela n’empêche que ce roman classe immédiatement Antoine Rouaud dans le Top 10 des auteurs français à suivre dans les années à venir car son talent vient d’éclater, pour le plus grand bonheur des lecteurs…

La Voie de la Colère
Le Livre et l’épée T1
Antoine Rouaud

Couverture : Larry Rostant
Bragelonne

25 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

One comment

  1. J’ai eu la chance de suivre le parcours du tome 1 d’Antoine Rouaud depuis le moment où il a remis son manuscrit à Stéphane Marsan de Bragelonne jusqu’à son expédition dans les librairies du monde entier pour sa sortie mondiale. Oui bien sûr, il y a un effet d’annonce, un effet de com pour booster les ventes. Mais il y a surtout un coup de coeur excessivement rare chez un éditeur : le coup de coeur fulgurant de Bragelonne pour un auteur inconnu… Le plus pur inconnu… Lorsque vous soumettez votre manuscrit à une maison d’édition,vous avez 0.000001 chances sur 100 d’être édité… Les éditeurs prennent zéro risques et publient des auteurs qui ont fait leur preuve ici, en France, ou à l’étranger en les traduisant. Mais pour ce qui est d’Antoine Rouaud, la lecture de son manuscrit a été un coup de coeur gigantesque pour Mister Marsan et ila décidé de partager les droits avec les plus grandes sociétés d’édition du monde avant même qu’une seule ligne du manuscrit n’ait été lu par qui que ce soit d’autre en dehors de lui ! Cela montre 2 choses… D’une part, la grande expérience d’un Stephane Marsan qui à la lecture du manuscrit a immédiatement décelé le succès possible. D’autre part, la grande confiance que les éditeurs étrangers ont dans le jugement de Stephane Marsan car ils ont accepté les yeux fermés son deal… DOnc rien que ça, me fait dire que c’est du bon… Ajoutons que l’auteur a du retravailler 3 ou 4 fois l’intégralité de son texte pour en arriver à cette version finale… Une belle histoire :)…

    En revanche, autant je le placerai dansles traces de Pevel, mais surement pas de Nathalie Dau, mais concernant Nathalie Dau, mon opinion est très négative car elle représente pour oi ce qui est mauvais dans la fantasy française… mais ce sera l’objet d’un autre commentaire, si vous le voulez bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *