Accueil / Livres / Fantasy / La saga Téméraire – Naomi Novik
Bannière Institut de la Musique

La saga Téméraire – Naomi Novik

Temeraire

Pendant les guerres napoléoniennes, côté anglais, où toute la face dictatoriale et impérialiste de Napoléon est décriée, on suit un jeune dragon exceptionnel et son capitaine dans les combats et les affres sociaux de l’Angleterre qui lutte alors pour sa survie. L’auteure paraît très attachée à nous montrer les différents continents à cette époque et l’influence de dragons pensants, combatttant pour leurs intérêts propres ou leurs nations.

Le héros n’est pas le capitaine Laurence issu de la vieille noblesse anglaise, mais son dragon, Téméraire, qui nous oblige à voir d’un œil innocent la dureté du service et de l’Europe ultra militarisée dans laquelle ils évoluent. Leur amitié franche et leur estime réciproque portent la marque de leur complicité sincère. Pleine de bon sentiments, l’auteure nous embraque dans un XIXème siècle plein de monstres titanesques attachants et de peuples farouches croisés au détour des combats de nos deux héros. Cracheurs de feu turcs, dragons de jade chinois et ancêtres africains réincarnés sont au menu.

Les dragons intelligents et évolués vivent au côté des hommes, se battent pour eux et les servent. Dans une histoire du monde réinventée de la part de l’auteure, on découvre différentes espèces, tailles et pouvoirs de dragons avec de multiples fonctions, telles que courriers, transports, et bien sûr un corps d’armée supplémentaire. Avec des combats aériens d’une intensité rare, l’auteure nous subjugue.

L’écriture est assez simple et accessible et la lecture de cette sage à recommander aux lecteurs, même novices. Quelques circonvolutions historiques intéressantes où l’on sent la patte de l’historienne. Servi par une écriture féminine et moderne, le récit est intense dans les premiers tomes mais se perd un peu au Japon et redémarre sur les chapeaux de roues pendant la retraite de la Grande Armée, sur le sol russe. Pèche peut-être par une vision quelque peu occidentaliste du monde actuel. A noter que la saga se vaut tout du long, en attendant la suite et fin probable lors du prochain tome, à paraître prochainement en français mais déjà sorti en anglais.

Bonne lecture et garde à vous!

Eldricht Tales

A propos de Le Nain

Lisez aussi

Fantasy – LANDMVRKS

Faisons un petit détour par le nouvel album des français de LANDMVRKS, originaires de Marseille, …

Etoiles d’Albes – Les Elfes T2 – Bernhard Hennen

Petit retour dans l’univers de Bernhard Hennen et ses elfes avec le second tome des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *