Home / Livres / Fantasy / La Reine et le guerrier – Les Seigneurs de guerre II – Karen Miller

La Reine et le guerrier – Les Seigneurs de guerre II – Karen Miller

Le deuxième opus de cette saga est posé sur mon bureau et j’en ai l’eau à la bouche. Je retrouve cette couverture blanche avec  un nouveau dessin de Casolari qui me transporte déjà sur les terres de Mijak, quittées avec regret à la fin du premier volume. La traduction est toujours de Cédric Perdereau et va donc être à coup sûr de qualité. Penchons-nous sur la quatrième :

« Bien loin de Mijak et sa cruelle Impératrice, le royaume d’Ethrie vient de perdre son roi. Rhian, sa fille unique est sa seule descendante. Mais jamais une femme n’a été autorisée à monter sur le trône. Le chef de l’église, Marlan, est bien décidé à lui imposer un mariage forcé avec un seigneur fantoche qui sera l’instrument de son ambition démesurée. Rhian, avec l’aide inattendue de Dextérité Jones, le fabricant de jouet officiel de la cour projette de s’enfuir. Mais qui est l’inquiétant Zandakar qui accompagne Dextérité ? Un homme magnifique à la peau sombre et aux cheveux bleus qui parle une langue inconnue… »

Les choses ont l’air de bien s’annoncer, un nouveau territoire, de nouveaux personnages à découvrir avec Zandakar qui continue sa saga, tout cela m’a l’air de bon aloi.

Au final ce deuxième tome m’a un peu déçu. Les nouveaux personnages sont un peu fades et sans beaucoup de consistance. La princesse qui va devenir une guerrière pour échapper au vilain prélat, le fabricant de jouet qui devient à son corps défendant un faiseur de miracles, le fantôme de l’épouse de celui-ci qui dirige la manœuvre… Bref au milieu de tout ce méli-mélo on retrouve notre pauvre Zandakar qui semble totalement perdu dans un univers qui lui échappe totalement et dans un rôle de berger d’une gentille princesse qui ne lui convient pas.

Heureusement quelques chapitres nous ramènent en Mijak à la rencontre de Fulie, Vortka et Dmitrak et là on retrouve tout le talent de Karen Miller pour nous dépeindre ce monde dur, dirigé par un dieu cruel.

Au final ce deuxième opus est l’introduction, je présume du troisième qui doit nous décrire l’affrontement entre deux dieux, l’un de bonté et l’autre de cruauté et des peuples qui ont été forgés à l’aulne de leurs croyances.

Je dois dire que j’en attends beaucoup pour rattraper cette reine et ce guerrier bien fade après les flots de sang répandu par Fulie et le Marteau de Dieu.

Je ne manquerai pas de vous en faire la chronique.

La Reine et le guerrier
Les Seigneurs de guerre II
Karen Miller
Fleuve Noir
24,85 €

About Madtrader

Check Also

L’alliée – Enael T3 – Helen Falconer

ENAEL EST PRÊTE À TOUT : Alors que les esprits maléfiques se préparent à envahir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *