Home / Musique / Métal / La partition – Uneven Structure

La partition – Uneven Structure

Je ne connaissais pas du tout Uneven Structure avant de recevoir cet album, mais j’aimais déjà particulièrement le métal progressif. Inutile de faire durer le suspense : j’ai beaucoup aimé La Partition.

L’album est en quelque sorte conçu comme un seul morceau : les transitions d’une chanson à l’autre sont travaillées et permettent de lier parfaitement les chansons entre elles, à tel point qu’on ne réalise pas quand l’une se termine et quand l’autre se commence.
Pour cette raison, je ne saurais pas vraiment dire quelle chanson j’ai préféré par rapport à quelle autre parce que j’ai pris plaisir à toutes les écouter.
Il en ressort une grande impression d’unité et de continuité que j’ai particulièrement apprécié. Cet aspect offre aussi un paradoxe intéressant avec le style général du métal progressif, où au contraire les rythmes et les mélodies se succèdent souvent au sein d’une même chanson, pouvant donner l’impression qu’une seule en comprend en réalité plusieurs…

Par ailleurs, j’ai retrouvé dans cet album tout ce que j’apprécie dans ce style de métal : des sonorités et mélodies particulières (qui semblent parfois presque orientales) ou les changements d’atmosphère au sein d’un même morceau.

J’ai tout de suite accroché à la voix du chanteur.
C’est une voix assez haute, qui m’a agréablement surprise par sa clarté et sa douceur lors des passages en voix chantée, ce qui contraste avec l’idée qu’on se fait habituellement des voix agressives du métal. D’autres passages sont en voix criée, et l’alternance entre les deux, bien qu’elle soit de plus en plus utilisée aujourd’hui, m’a beaucoup plus aussi, d’autant que la voix criée, par contraste avec l’autre, est assez basse et plutôt sombre.

Il y a également une vraie progression vocale tout au long de l’album que j’ai trouvée intéressante. Les premières chansons sont plus douces et davantage chantées, la voix claire y étant plus présente. Plus on avance au fil des morceaux et plus les passages sont puissants : la voix criée prend de plus en plus de place et s’impose au fur et à mesure.
Alkaline Throat, la première chanson, est majoritairement chantée et ne comporte que quelques passages en voix criée. En revanche le dernier morceau, Your Scent, qui comporte par ailleurs un long passage instrumental, est plus en voix criée qu’en voix chantée.

Enfin il se dégage de l’ensemble un côté assez hypnotique et planant : le timbre clair du chanteur, les rythmes entêtants, les sonorités instrumentales et les effets d’écho donnent une impression particulière de flottement. La fin de Your Scent ressemble d’ailleurs à une atmosphère sous-marine.
Le clip de la chanson Incube va tout à fait dans ce sens et fascine le regard. Bien qu’il ait visiblement été tourné avec un petit budget, on sent derrière un véritable souci esthétique.

 

 

La Partition est donc un bon album de métal progressif qui prouve que les français peuvent aux aussi se montrer doués dans ce style.

La partition
Uneven structure
Long Branch Records 2017

About NokomisM

Check Also

Funky Queen — Black Mirrors

Black Mirrors est un groupe belge composé de Marcella Di Troia (chant), Pierre Lateur (guitare),  …

One comment

  1. Dommage que tu n’aies pas écouté les précédents Uneven Structure… J’ai adoré 8 et détesté Februus, du coup j’aurais aimé savoir où se place celui-ci entre les deux ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *