Home / La Nuit des enfants rois – Bernard Lenteric

La Nuit des enfants rois – Bernard Lenteric

Toute sortie de film en relation de près ou de loin  avec un roman engendre une réédition adaptée de la part de l’éditeur. Avec le film The Prodigies prochainement en salle, le livre de Bernard Lenteric ne pouvait que rejoindre les étals des libraires au rayon nouveautés. Et pourtant ce roman paru aux Editions n°1 Olivier Orban est loin d’en être une ! Paru pour la première fois en 1981 il va maintenant falloir se poser la question de la place que saura prendre ce roman dans le cœur des lecteurs actuels…

La couverture originelle fait très old school, voire kitsch, mais le lecteur ne la verra pas puisque c’est l’affiche du film qui est réutilisée sur une jaquette, proposant une vision intéressante et nettement plus dynamique du roman. Je ne peux maintenant que vous proposer d’en découvrir plus par le biais d’une 4e de couverture très explicative :

Cela se passe, une nuit, dans Central Park, à New York : sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, violés. Mais ces sept-là ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants génies. 
De l’horreur, ils vont tirer contre le monde une haine froide, mathématique, éternelle. Avec leur intelligence, ils volent des centaines de millions de dollars, ils accumulent les crimes parfaits. Car ces sept-là ne sont pas sept : ils sont un.
Ils sont un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l’a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. A moins qu’il ne soit de leur côté… Cela, personne ne le sait. Alors, si ces sept-là n’étaient pas sept, mais huit ? S’ils étaient huit, le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, LA NUIT DES ENFANTS ROIS.

Surprenant, ce roman l’est vraiment. Ce petit côté old-school qu’il possède est tout à fait charmeur et l’on se prend rapidement au jeu de l’auteur avec ce super-ordinateur, ces génies et Jimbo. Sans bruit ni fureur Bernard Lenteric nous entraîne vers un dénouement surprenant et réellement prenant.

Mais le génie ne risque-t-il pas de mener au mal ? Là est toute la question posée par l’auteur. Car une des sept merveilles trouvée par Jimbo va s’avérer dangereuse, mortellement dangereuse. Car l’intelligence appliquée au mal permet de commettre nombre de crimes : vols de millions de dollars par virements bancaires (les choses sont bien plus complexes), meurtre, et pourquoi pas contrôle du monde ? Aucune limite n’est fixée aux sept adolescent et Jimbo Farrar va le découvrir à ses risques et périls.

La Nuit des enfants rois est un de ces romans rares qui resurgissent d’un passé qui ne m’avait même pas encore vu naître pour me surprendre. Bien écrit, construit à la perfection, doté de rebondissements et autres ficelles particulièrement agréable, l’ensemble devrait plaire aux lecteurs de tous âges même si je le conseillerais prioritairement aux jeunes adultes qui pourront parfaitement se reconnaître dans ces petits génies… En attendant la sortie du film d’animation je ne peux que vous inviter à vous plonger dans ce court roman, qui pour le coup risque de faire de l’ombre dans mon esprit au film d’animation dont je parlais plus haut. Affaire à suivre.

La Nuit des enfants rois
Bernard Lenteric
Editions n°1 Olivier Orban

15,15 €

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Angels Of Light – Vital Breath

Après Duality un premier album sorti en 2014, les Français de Vital Breath nous reviennent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *