Home / La muraille interdite – Almoha T1 – Serge Brussolo

La muraille interdite – Almoha T1 – Serge Brussolo

Le cycle d’Almoha de Serge Brussolo – déjà paru sous plusieurs formes (dont jeunesse) chez différents éditeurs  – a été écrit dans les années 70. La version publiée aujourd’hui par Milady est fidèle aux manuscrits originaux, sans coupure ni censure, et paraît sous l’étiquette fantasy (alors que selon moi, elle s’apparente plus à de la SF). Il s’agit en tout cas d’un roman clairement destiné à un public adulte appréciant un langage cru et ne reculant pas devant les excès. Cependant, à mon avis, rien d’insoutenable à lire pour des lecteurs de SSFF adultes. Une version filmée serait nettement plus difficile à avaler.

Quelle est cette immense muraille qui coupe en deux le Royaume d’Almoha ? Au nord règnent la famine, la boue, une pesanteur qui lamine les humains et les transforme en monstres pathétiques. Au sud, personne ne sait ce que dissimule le terrible rempart équatorial. Les légendes parlent d’un pays où tout n’est que richesse et beauté. Mais peut-on croire aux légendes ? Nath, lui, vit au nord, sur la plaine boueuse. Entre les varans mangeurs d’hommes, la tyrannie des Sentinelles et les nuages pétrifiés, véritables icebergs volants qui s’abattent sur les cités, Nath se met en quête du paradis. Mais la muraille cache plus d’un secret… et plus d’une épouvante.

Avant d’énoncer deux critiques formelles, je veux affirmer que j’ai beaucoup aimé ce premier tome et que j’attends le second (prévu pour l’automne) avec impatience. Chaque tome de cette nouvelle édition en contient deux des précédentes (La Muraille interdite contient Les Sentinelles d’Almoha et Le Jardin des secrets). Mais revenons-en aux critiques : passons sur les fautes de frappe qui ne gênent aucunement la lecture pour nous attarder sur l’illustration de couverture de Miguel Coimbra. Rien à reprocher à l’illustration elle-même, bien qu’elle soit très caricaturale : une guerrière très dénudée luttant dos à dos avec son compagnon nettement plus habillé contre des gros monstres. Mais il y a plus gênant : elle ne correspond pas à l’histoire. Qui est cette fille guerrière ? La première compagne du héros est une tête-molle pacifique au corps trapu. Il ne peut donc s’agir que de la suivante, Sigrid. Sauf qu’elle ne combat pas les varans avec lui et est infirme une bonne partie de l’histoire… Et ces varans armés, d’où sortent-ils ? Il y a effectivement des varans mais qui se servent de leurs crocs et des rampants qui sont armés de couperets mais qui ont figure humaine bien qu’ils rampent…

Bon, oublions la couverture et parlons plutôt de l’histoire.

L’univers halluciné inventé par Serge Brussolo est prenant, fascinant. Le royaume d’Almoha est une planète lointaine que des Terriens ont colonisée des millénaires auparavant. La pression de la pesanteur y est beaucoup plus élevée que sur Terre, ce qui a contraint certains groupes de population à muter et les autres à souffrir. La planète est coupée en deux par une muraille au niveau de l’équateur. Le héros Nath et ses compagnons de passage (qui ont une fâcheuse tendance à mourir vite) vivent dans l’enfer boueux du nord et rêvent du paradis forestier du sud. Leur quête sera longue et mouvementée.

Je ne suis pas une experte de Serge Brussolo dont les thèmes de prédilection et le style ont été disséqués et analysés depuis trente ans. Cependant il est facile de dire que La Muraille interdite développe plus particulièrement deux thèmes : celui du corps et celui de la mutation de la nature.

Le corps tout d’abord, dans toute sa crudité. Les personnages de Serge Brussolo pètent, pissent, défèquent, copulent et souffrent. Leurs membres gonflent, le sang coule de leur nez, ils meurent de faim ou de soif, à moins qu’ils ne soient décapités, cisaillés, empalés, écrasés ou changés en statue de pierre. Le style de l’auteur, excellent conteur, rend de plus ces impressions très réelles, palpables, odorantes.

Les mutations de la nature ensuite, dues à des dérèglements ou des excès inconnus. Le nord est une mer de boue parsemée de quelques îlots à peine solidifiés sur lesquels survit une humanité lamentable, en lutte avec des phénomènes naturels incompréhensibles toujours nuisibles (comme l’excès de pesanteur, les nuages solidifiés, les varans, la transformation en pierre ponce… ) ainsi qu’à la cupidité, le fanatisme et la cruauté de certains d’entre eux. Au sud, les mutations continuent mais ce serait révéler trop de choses que d’en parler ici.

Bref, La Muraille interdite fut une expérience intéressante que je conseille à tous ceux qui ne connaissent pas l’univers de Serge Brussolo et qui ont l’estomac bien accroché.

La Muraille interdite

Almoha T1

Serge Brussolo

Editions Milady, fantasy

Mai 2012

8€

About SK

SK, alias Sylvie Kaufhold, est prof de FLE en Allemagne.
Lectrice boulimique de toutes les littératures de l’imaginaire et fan de Robin Hobb
Auteur jeunesse avec un premier roman publié en 2011 et enfin chroniqueuse, surtout en fantasy jeunesse.

Check Also

The Batman – série 2004

Depuis trois ans, les criminels de Gotham City sont confrontés à un mystérieux justicier masqué connu sous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *