Home / Livres / Fantasy / La Moira – Henri Loevenbruck

La Moira – Henri Loevenbruck

 

Aléa, jeune orpheline solitaire, dérobe un jour une bague qui lui confère des pouvoirs étranges. Politiciens et religieux convoitent autant qu’ils redoutent cette élue aux facultés uniques… Serait-elle appelée à devenir le Samildanach, l’élu des druides, à qui revient la charge de façonner l’avenir du monde ? La guerre est proche et gronde, le destin de l’île de Gaelia est sur le point de basculer.

La fantasy est un genre littéraire que j’aime beaucoup mais avec lequel je suis souvent déçue, car j’ai eu plus d’une fois l’impression que les auteurs avaient du mal à se renouveler et qu’ils racontaient un peu tous la même histoire.

Mais le résumé de La Moira et sa superbe couverture m’ont convaincue de tenter l’aventure et de fait, cette intégrale s’avère être une très bonne surprise.

Pour mieux comprendre l’univers complexe de la Moira, un plan est présent dans la couverture intérieure et plusieurs annexes finales nous présentent différents éléments tels que les royaumes, les castes, les personnages politiques importants ou encore un historique de l’île (attention à ne pas se spoiler, la première page des annexes est juste à côté de la dernière page du roman…).

L’histoire est portée par un style auquel j’ai tout de suite accroché. Il est à la fois simple et accessible, sans tomber dans des stéréotypes ou des facilités de langage.

Le récit est très fourni et de nombreux obstacles se dressent sur la route des protagonistes. L’ensemble se lit donc très facilement, sans temps morts.

Mais La Moira n’est pas uniquement une histoire d’aventures, puisqu’une grande partie du combat des héros se joue sur l’échiquier politique de la Gaelia : tactiques militaires, stratégies, religions… La trame est complexe et ne rend l’ensemble que plus intéressant.

La mythologie de La Moira se développe sur fond de légendes celtes, un aspect que j’ai beaucoup aimé. On retrouve ces racines dans la sonorités des noms et des prénoms mais aussi, d’une manière plus générale, dans l’univers décrit : omniprésence des druides, importances de l’énergie de la nature et de la terre…

Le rapport à la nature est d’ailleurs particulièrement bien exploité. La passion de l’auteur pour les loups se sent à travers toute son oeuvre, et les descriptions qui en sont faites sont très éthologiques, documentaires : elles sont intéressantes et assez romancées sans jamais tomber dans l’anthropomorphisme.

Les personnages sont attachants et diversifiés. On suit plusieurs d’entre eux à travers le roman, dont les objectifs et les motivations sont très différents. Pour autant, ils ne sont pas manichéens : on ne trouve ni gentils ni méchants dans La Moira, ou très peu, seulement des sensibilités différentes qui souhaitent voir leur point de vue triompher. Une attention particulière est accordée au raisonnement des différents protagonistes, qui sont détaillés en italique dès lors que ces derniers se retrouvent dans des situations délicates.

Enfin, on trouve dans La Moira des personnages féminins forts qui sortent des stéréotypes, ce qui reste rare mais se voit cependant de plus en plus dans la fantasy française. Le message porté par l’auteur est d’ailleurs évident, et peut tout aussi bien s’appliquer à la société actuelle : les femmes peuvent elles aussi jouer un rôle et ne doivent pas être discriminées. Au delà du féminisme de l’oeuvre, cette histoire défend aussi l’idée d’un monde plus égalitaire et démocratique, où chacun serait respecté malgré ses différences.

La Moira a donc été une très bonne surprise, et j’ai lu très facilement cette intégrale, qui m’a permis de suivre l’histoire d’un bout à l’autre et de prendre la mesure de la progression des protagonistes. J’en lirai la suite avec plaisir.

Ce livre prouve donc que la fantasy a encore de beaux jours devant elle, et que les francophones n’ont, dans ce domaine, rien à envier aux anglophones.

La Moira – Le cycle des loups, l’intégrale

Henri Loevenbruck

J’ai Lu

2017

About NokomisM

Check Also

L’alliée – Enael T3 – Helen Falconer

ENAEL EST PRÊTE À TOUT : Alors que les esprits maléfiques se préparent à envahir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *