Home / La Maison de Londres – Lydie Blaizot

La Maison de Londres – Lydie Blaizot

Parmi mes lectures d’été, voici l’un des romans fantastiques que j’ai découvert avec joie. Entrons sans attendre dans La Maison de Londres de Lydie Blaizot aux éditions du Petit Caveau.

Ce roman est un vrai petit bijou – dont la couverture, très élégante, ne colle pas vraiment au style de l’auteure à mes yeux (cela n’engage que moi) mais plutôt au sujet qu’elle traite – qui nous plonge immédiatement dans l’atmosphère de l’Angleterre victorienne, et ce dès la lecture de la quatrième de couverture :

« Londres, 1895. 

Ruppert Haversham, Arthur Ruterford et Hubert Michel, trois vampires aux caractères aussi différents que marqués, tentent de vivre normalement malgré la malédiction dont ils s’estiment victimes. Affiliés à la puissante Maison de Londres, ils se retrouvent chargés de l’éducation d’un nouveau collègue, Donald Crump. 

Malheureusement, ce dernier se révèle être une véritable calamité qui va mettre en péril l’organisation dont il est censé faire partie. Par sa faute, la guerre avec la Maison de Cardiff prend des proportions alarmantes et ses camarades sont contraints de rattraper ses bêtises. 

Leurs pérégrinations vont les mener de Londres à Upper Plot, un village qui semble recéler la clé de leur problème… et même peut-être davantage. »

Trois personnages pour trois caractères. Chacun a ses propres qualités, le Lord anglais typique passionné par Shakespeare, l’ancien militaire un peu bourru et le Français. L’auteur a parfaitement réussi le challenge de leur octroyer un style différent collant parfaitement à leur personnalité. Ce trio est presque parfait, leurs échanges sont plein d’humour et nous font souvent sourire.

Un trio parfait disions-nous… jusqu’à ce qu’ils soient responsables du nouveau vampire de la Maison de Londres : Donald Crump. Là encore, Lydie Blaizot fait montre d’une parfaite maîtrise. Ce personnage endosse bien le rôle qui est annoncé, à savoir celui du parfait imbécile qui provoque catastrophe sur catastrophe.

Est-il si imbécile qu’il n’y paraît ? Peut-être pas puisqu’il parvient toujours à rester « en vie » si j’ose dire.

L’autre originalité de ce roman est sans aucun doute l’étrange train de vie que mènent les vampires, qui parfois viennent à regretter leur ancienne vie et se laissent aller aux sentiments proprement humains.

Ce livre est un petit régal, les paragraphes s’enchaînent à merveille bien qu’on soit un peu déstabilisé au début par cette forme d’écriture. Lydie Blaizot sait jouer avec les mots et surtout use d’expressions que j’ai trouvées drôles et extrêmement bienvenues.

Une lecture divertissante et même enrichissante à faire le plus tôt possible !

La Maison de Londres
Lydie Blaizot
Editions du Petit Caveau
18,90 €

About Moustik

Moustik est un petit être charmant qui a pour capacité majeure d’avaler les livres à longueur de temps. Libraire de son état, elle n’hésite pas à utiliser ses lectures pour donner une multitude de conseils avisés aux clients qui passent entre ses mains. Passionnée d’imaginaire elle se charge plus particulièrement de la gestion de la section BD-Manga.

Check Also

Annabelle 1 et 2 – 2014/2017 – John R. Leonetti/ David F. Sandberg

Annabelle et Annabelle 2 sont des films d’horreur, spin-offs de la série des Conjuring réalisés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *