Accueil / Reports / La féérie des glaces 2016 – Metz

La féérie des glaces 2016 – Metz

 

Pour la deuxième année consécutive, la ville de Metz en partenariat avec les studios Disney ont organisé la féérie des glaces, mille quatre cent mètres carré d’un chapiteau réunissant quatre-vingt sculptures taillées dans la glace. L’environnement fait frémir avec ses moins six degrés, autant que le talent des trente artistes sollicités pour réaliser des œuvres autour du thème : les contes merveilleux.

 

Planté au cœur du marché de Noël de la ville, le chapiteau est reconnaissable par son illustration géante de la Reine des Neiges qui attire le visiteur. Après une queue bien gérée, vous voilà projeté dans le hall d’accueil, cueilli par un dragon de trois mètres de haut face à un château façon igloo géant. Il est possible de monter dans le château, de découvrir son architecture en cubes vitreux et de s’étonner de ce froid qui engourdit les doigts et les pieds. L’aventure commence.

 

 

Merlin, le Chat Botté, on retrouve d’ors et déjà les héros Disney et ceux des contes au sens large,  une constante que se vérifiera dans les deux halls que propose l’exposition.

Dans le premier, à gauche, nous avons l’occasion de parcourir un décor enchanteur autour la Belle au Bois Dormant, Raiponce, Hansel et Gretel ou Blanche Neige notamment. La tour de Raiponce nous accueille, en train de veiller sur Flynn et son héroïne avant de nous ouvrir la voie vers les contes suivants. Cette carte de contes, où l’on vogue du miroir de Maléfique à l’arbre géant de Jack et son haricot, est un territoire où le paysage est aussi saisissant que les sculptures, dessinant des vallées, des maisons, des châteaux ou des gravures à l’horizon.

Dans le second hall, à droite de l’entrée, c’est un bal auquel nous sommes conviés : La Belle et la Bête, Aladdin et Jasmine, tous les couples importants des contes de Grimm, Andersen ou Perrault se pressent pour vous accompagner dans une valse somptueuse, où les robes brillent sous l’éclat de spots aux filtres roses et bleus, alors que les armures verglacées gardent l’enceinte de la salle de banquet.

 

La somme de travail des artistes est faramineuse : sans compter l’acheminement d’une telle quantité de matériel, on remarque chaque détail et on s’étonne de la précision d’orfèvre nécessaire à l’exécution des sculptures et des paysages. Il est possible de se réchauffer auprès de l’âtre d’une cheminée froide, prendre un vin chaud à un bar glacé, faire du toboggan dans le château enneigé de Belle, ou s’allonger quelque temps sur un lit cristallin recouvert de peaux.

La mise en place du chapiteau, narré par les constructeurs eux-mêmes dans cette vidéo, résume à merveille ce souci d’assembler un si impressionnant décor :

 

 

Conclusion :

La féérie des glaces est un chouette divertissement familial, l’occasion de parcourir les paysages de contes et des personnages de Disney. Il faut prévoir l’équipement chaud en conséquence, mais on ne le regrette pas à la sortie.

À propos Kevin

Passionné d'imaginaire, Kevin lit, voit et assiste à pas mal de choses. Il partage ses découvertes et aime repartir vers le passé, le temps d'une chronique ou d'un article. Depuis 2008, il joue aussi les scribouilleurs amateurs chez Rivière Blanche (Dimension Ecologies Etrangères), Malpertuis (Malpertuis VI) ou les éditions Mots & Légendes où son premier roman de Fantasy débarquera courant 2017.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Freedom Call + Crystal Ball – La Boule Noire – Paris – 26/02/2017

Pour la sortie de leur 13ème album, Freedom Call est actuellement en tournée pour présenter ...

Watch Dragon ball super