Home / Cinéma / Jupiter: le Destin de l’univers – Wachowski

Jupiter: le Destin de l’univers – Wachowski

Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais n’a pas d’autres choix que de travailler avec sa mère en tant que femme de ménage dans les quartiers riches de Chicago. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos…

Arrivé il y a peu sur Netflix, j’ai pu voir ce film que j’avais loupé.

J’ai entendu de très mauvaises choses et… je ne comprends pas! Le film tient la route (malgré une fin qui tire en longueur) et surtout joue son rôle: nous divertir!

Une histoire galactique 

Il y a un problème dans le titre et le pitch, car Jupiter ne va pas changer la face du monde. Il s’agit de luttes internes entre une famille royale extraterrestre et en clamant son titre, Jupiter bouleverse les plans de chacun. À aucun moment il n’y a d’enjeux pour l’univers. Ce n’est pas un problème, car l’histoire telle que présentée se suffit à elle-même, mais il y a tromperie à la base sur l’intrigue du film… Cependant, c’est le titre français qui n’est pas correct : pourquoi ne pas avoir gardé le Jupiter Ascending qui marchait très bien ?

L’univers créé par les Wachowski est complexe, mais tout à fait compréhensible. Les différents peuples présentés ont tous des spécificités comme les Lycanthopiens dont fait partie Caine ou alors l’armée de crocodiles volants au service de Balem Abraxas, vraiment très réussis.

La technologie tient une place importante, comme souvent chez les Wachowski. Ici, c’est un produit rajeunissant qui est fait à partir d’humains moissonnés sur d’autres planètes quand les hommes ont épuisé leurs ressources. Le message écologique du film est très fort et bien amené!

Mila Kunis est parfaite pour le rôle; très touchante et accessible ce qui nous permet de nous attacher facilement au personnage. On pourra regretter son manque d’action dans la séquence finale où elle ne fait que courir comme une demoiselle en détresse alors qu’elle n’a pas été présentée ainsi!

Channing Tatum a un rôle différent qu’à son habitude (même si toujours dans l’action!) et montre qu’il est un bon acteur. Pour une fois, le personnage secondaire a une arche d’évolution tout aussi importante que le protagoniste.

Douglas Booth (découvert dans Golem: le tueur de Londres) est vraiment un acteur à suivre! Il joue Titus, l’un des hérités de la famille Abraxas qui se dispute la Terre comme un jouet avec son frère aîné Balem. Séducteur, il espère bien s’unir avec Jupiter pour récupérer sa planète en dupant son frère.

Je ne comprends définitivement pas l’engouement autour d’Eddie Redmayne très mauvais ici qui surjoue son personnage et est maquillé comme un robot mal fait! Il est l’antagoniste principal du film et il n’a aucun charisme; aucune grandeur. Du coup, il ne fait pas vraiment « peur » dans le sens où on sait qu’il ne mettra pas vraiment en danger Jupiter. C’est à Titus qu’aurait dû revenir ce rôle. C’est pourquoi la fin ne fonctionne pas et déçoit, car le face-à-face final n’est pas tendu et on sait très bien que l’histoire va bien finir.

Un visuel explosif

Visuellement, dès le début, on sait qu’on va voir quelque chose de léché, de travaillé, de réfléchi. Les Wachowski proposent un univers magnifique où rien n’a été laissé au hasard et il n’y a aucun défaut (comme souvent maintenant où l’on « voit » les fonds verts…).

Ce sont les planètes et les vaisseaux qui sont les mieux faits et nous font écarquiller les yeux! Les plans sont suffisamment longs pour nous laisser apprécier le travail effectué, ce qui m’a semblé important pour bien s’immerger dans l’univers créé, mais aussi pour respecter d’une certaine manière le travail des concept artistes, graphistes et autres.

CONCLUSION

Jupiter: le Destin de l’univers est un film vraiment réussi malgré une fin mitigée. L’univers visuel très graphique et l’histoire bien ficelée nous plongent pendant 2h dans une éblouissante SF.

Jupiter: le Destin de l’univers

écrit et réalisé par Lana Wachowski et Lilly Wachowski

avec Channing Tatum, Mila Kunis, Sean Bean, Eddie Redmayne, Douglas Booth

Warner Bros.

A propos de Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Lisez aussi

Altered Carbon – Laeta Kalogridis

Takeshi Kovacs, se réveille un matin dans une prison, suite à son incarcération musclée. Il …

Flynn Carson et les nouveaux aventuriers Saison 4 – John Rodgers

Après la victoire contre les forces du mal, la Bibliothèque épuisée menace de disparaître dans …

3 commentaires

  1. Je trouve que c’est un grand film malade. Le film est souvent grandiose visuellement ou musicalement, mais pour le reste, les acteurs vont du bon au pathétique (Redmayne est…pire qu’un combo J. Depp/Nicolas Cage en roue libre, c’est dire), l’intrigue atteint parfois le ridicule (le « pansement » avec des serviettes, certains dialogues WTF) etc.
    Le problème, c’est que le film peut basculer d’une minute à l’autre dans l’énorme ou le stupide, il n’arrive pas à trouver un équilibre, et même si j’aime les Space Op’, c’est ici trop inégal à mon goût !

  2. On m’en avait tellement dit du mal qu’au final je n’ai pas trouvé ça catastrophique. 🙂 Surtout, j’ai été bluffé par les effets visuels vraiment réussis.

    • Oui, sa réputation n’est pas flatteur, comme Cloud Atlas du reste (à qui je ferai sensiblement les mêmes remarques, même s’il y a des parties des récits très réussies). En soi, j’ai vu des trucs bien pire et tu as raison, visuellement, c’est à tomber ! Et Giacchino s’est éclaté à la musique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *