Accueil / Graceling – Kristin Cashore (edition de poche)

Graceling – Kristin Cashore (edition de poche)

Second roman paru chez Orbit que j’ai eu le privilège de lire, Graceling perpétue la tendance fantasy des premières publications de ce label. Premier roman, premier succès pour Kristin Cashore qui nous invite à entrer dans son univers peuplé de personnages aux yeux vairons dotés de pouvoirs surhumains. Nous découvrons donc avec grand plaisir Katsa qui a un don, qui est aussi une malédiction : tuer à main nue est aussi facile pour elle que de prendre le thé… Entrons donc dans cet univers de Graceling…

Comme d’habitude je ferais ma première remarque sur la couverture. Signée Alain Brion elle est moins épurée que celle du grand format (qui était la même que la version américaine, d’ailleurs), pour proposer quelque chose de plus proche du personnage tel que le lecteur va se l’imaginer. J’aime particulièrement cet illustrateur et son travail s’applique particulièrement bien au personnage de Kristin Cashore.

Passons maintenant au roman proprement dit : écrit avec un talent certain il propose une histoire somme toute assez classique avec un personnage fort à la fois psychologiquement mais aussi physiquement qui va lutter pour sa liberté de pensée et d’action.

Le principe du Graceling, personnage aux yeux de couleur différente disposant d’un don pouvant être de n’importe quel acabit n’est pas une mauvaise idée non plus. Bien entretenue de bout en bout l’intrigue passionne le lecteur qui à partir d’une enquête sur le kidnappeur d’un vieil homme va découvrir bien plus que ce qu’il n’y paraissait.

Particulièrement haletant ce roman place l’action en première ligne mais viennent également la psychologie des personnages ainsi que le backgraound. Car se battre pour se battre c’est assez drôle mais relativement lassant à la fin. Or là l’action est mise au service d’une intrigue aux rebondissements surprenants.

Du point de vue stylistique, si la version anglo-saxonne est aussi bien écrite que la version française, alors on ne peut que se réjouir du travail de Raphaële Eschenbrenner qui a parfaitement traduit ce roman. Aucun anicroche ni incompréhension ne viennent émailler désagréablement ce récit.

Le Livre de Poche nous propose également un bonus inédit fort appréciable qui consiste en une première incursion dans l’univers du personnage du troisième roman de l’auteure (encore à venir) : Bitterblue. Celui-ci nous explicite les relations entre Katsa et la jeune Bitterblue. Après la lecture de ce bonus je n’ai pu qu’espérer la sortie prochaine de ce nouveau roman, ce qui est clairement l’effet escompté.

En lisant Graceling on a du mal à croire que Kristin Cashore en soit à son coup d’essai en matière de fantasy tant l’ensemble apparaît comme abouti. Mais par contre on comprend mieux la pléthore de prix remporté par cette jeune auteure au talent indiscutable. Premier titre publié par Orbit, Graceling nous fait oublier une partie de ce que l’on sait de la fantasy pour nous inviter à en découvrir toujours plus. Et l’on ne peut que remercier le Livre de Poche d’avoir réédité cette merveille.

Graceling
Kristin Cashore
Orbi

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Dice Forge, Cities of Splendor, Century…Vous reprendrez bien un peu de nouveautés ?

Quand, le weekend, il ne fait pas vraiment beau, c’est un temps idéal pour aller ...

Watch Dragon ball super