Home / Go To Hell 1 – Oxanna Hope

Go To Hell 1 – Oxanna Hope

Les Éditions Nergäl se lancent sur un marché de l’imaginaire déjà fort chargé et devinez quoi : avec de l’urban-fantasy. Non, ce n’est pas vraiment une surprise à l’heure actuelle, alors que la bit-lit et l’urban-fantasy font le bonheur des éditeurs traduisant ce type de récits depuis l’anglais. Une surprise parmi les Français s’adonnant à ce type récit avait su me surprendre c’est donc avec curiosité que je me suis plongé dans ce roman, impatient de découvrir la jeune Cassie Noltes…

La couverture est typique du genre auquel le roman appartient, pas d’erreur possible. Cette jeune fille, ce pistolet et ce pentacle enflammé sont caractéristiques mais leur assemblage sur couverture sombre passe très très bien. Seul défaut : la maigreur de la jeune fille qui vient entacher légèrement l’image alors que je n’aimerais pas que ma fille, lisant ce type de roman, prenne ce physique pour modèle. Mais c’est bien là le seul vrai défaut de cette couverture.

Voici la quatrième de couverture de ce roman à la fois surprenant et trop classique :

Cassie n’a que 18 ans mais elle a déjà beaucoup voyagé. D’une ville à l’autre, elle tente en vain de se fondre dans la masse pour échapper à son passé. Lorsqu’elle débarque à Fairfield, elle garde encore l’espoir d’y trouver un peu de tranquillité. Cependant, dès le départ, son désir est voué à l’échec ; son franc-parler et sa beauté envoûtante la feront sortir du lot.
C’est que Cassie n’est pas tout à fait comme les adolescentes de son âge. Elle aime s’amuser, se battre et jouer avec les sentiments des autres. Brian, son nouveau camarade de lycée, en fera l’amère expérience et découvrira par la même occasion qu’elle est dotée d’un pouvoir peu commun.
La rencontre entre Cassie et son professeur de philosophie, Damian, va changer la donne. Cet homme au sourire énigmatique et charmeur est très différent de tous ceux qu’elle a croisés jusqu’ici. Lui et son frère Seven ne mènent pas une vie aussi ordinaire qu’ils voudraient bien le faire croire. Eux aussi dissimulent un secret.
Mais ils ne sont pas les seuls à en posséder un…
Entre magie noire, entités démoniaques et traques, une histoire d’amour tumultueuse qui risque de les mener jusqu’aux portes de l’Enfer ou d’ailleurs…

Alors oui, si ce synopsis plutôt long, voire trop d’ailleurs, vous fait penser à plein de choses déjà vues, vous ne vous trompez pas, en effet Go To Hell reprend tous les clichés du genre, mais comme à peu près tout ce qui sort en ce moment. Donc en soi, cela ne me choque pas trop de voir toujours sensiblement la même chose sur les étals des libraires et entre mes mains, mais il faut savoir proposer quelque chose d’intéressant au fil des pages et cela n’est pas toujours gagné…

Oxanna Hope, j’ignore qui se cache derrière ce pseudo, nous propose un récit de « paranormal romance » qui n’est pas mauvais mais sans grandes nouveautés scénaristiques. Toutefois, l’intérêt de ce genre ne se révèle pas dans le scénario mais dans la manière dont il est amené. Ici, j’ai eu l’impression de trop de rapidité, de trop de raccourcis pour justifier immédiatement l’étrangeté de Cassie. Mais au-delà de cet aspect bref des préliminaires nécessaires, ce roman se révèle au fil des pages être une bonne surprise : des personnages crédibles, une histoire qui tient la route, un final étonnant. Autant d’éléments qui transforment une lecture partant assez mal en bon succès.

Le style d’Oxanna Hope est relativement simple : ici, peu de fioritures mais de l’efficacité, ce qui dans le cadre de l’urban-fantasy est plutôt intéressant. Les descriptions interminables ne sont pas vraiment ce que le lecteur de ce type de littérature recherche. Le sexe est traité à l’américaine et donc rien ne m’a choqué en cela. Quelques coquilles récurrentes et une mise en page assez sommaire sont à déplorer mais cela ne gêne en rien la lecture.

Go to Hell est une première parution fort intéressante, à la fois pour l’auteure et pour la maison d’édition. Une véritable ligne éditoriale, en vogue actuellement, une auteure compétente, bref, tout se met en place pour que Nergäl connaisse un développement rapide. Je ne peux que vous conseiller de tenter votre chance avec ce roman, loin d’être parfait mais bel et bien intéressant.

Go to Hell 1
Oxanna Hope
Nergäl Editions
16,90 € 

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l’imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d’Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom.

Ce faisant il assure également la direction littéraire d’anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Juste un peu de cendres – Aurélien Police et Thomas Day

  Juste un peu de cendres est le premier comics d’Aurélien Police, illustrateur reconnu pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *