Home / Interviews / Gilles Théophile: créateur du JdR Deus l’Ascension

Gilles Théophile: créateur du JdR Deus l’Ascension

De passage sur le site de Mythologica, Gilles Théophile,  le créateur de Deus l’Ascension, le jeu de rôle.

Mythologica: Soyez le bienvenu sur ce site.

Gilles Théophile: C’est un réel plaisir pour moi, merci pour votre invitation.

M.: Pourriez-vous vous présenter en quelques mots?

G.T.: 28 ans, passionné de littérature fantastique mais aussi de cinéma fantastique, de mangas et de tout ce qui tourne autour.

M.: Vous êtes rôliste avant d’être créateur. D’où viens cette passion pour le jeu de rôle?

G.T.: Au début, j’ai été un joueur de jeux de cartes (Magic l’Assemblée) et de figurines (Warhammer). À 12 ans, j’étais un joueur isolé qui avait rarement l’occasion de jouer. J’ai voulu alors fonder un club de wargames dans ma ville et j’ai fais une exposition. Et puis j’ai rencontré un membre d’un club de jeux de rôles dont la volonté était d’étendre le cercle de leurs activités à du wargame organisé. Ils m’ont proposé de rencontrer leur président un soir et j’y suis allé. Mais, par chance, le président n’était pas là ce soir-là et je me suis donc installé à une table de Donjons et Dragons. J’ai tout de suite accroché au jeu de rôle! Cela a été une véritable révélation pour moi.

M.: Comment est né votre jeu de rôle Deus l’Ascension? D’où provient ce désir de création?

G.T.: Tout a commencé par une envie de faire un jeu entre amis pour le fun. Je n’avais pas en tête d’être publié un jour, j’ai juste eu envie d’essayer de créer un jeu sympa à jouer. Je n’avais pas encore 18 ans quand j’ai commencé, le jeu n’était pas du tout ce qu’il est aujourd’hui. Et puis l’envie de créer un système de règles est venu après, pour le défi que cet exercice apporte mais aussi car je n’avais pas trouvé de système qui me plaisait et collait avec le thème de mon jeu. Depuis que j’ai commencé l’aventure de l’édition, le jeu a beaucoup évolué et est devenu bien plus mature.

M.: Pourriez-vous nous en dire plus sur le thème de votre jeu?

G.T.: Deus l’Ascension est un contemporain post apocalyptique mais dont l’apocalypse est due à une cause fantastique, un genre peu exploré jusqu’alors. Les démons envahissent Terra après avoir réussis à détruire tous les dieux. Mais une mystérieuse race de sorciers aide les humains à se battre contre eux et résistent depuis 20 ans à l’invasion tant bien que mal. Les personnages sont des héros ayant reçus un don unique, celui de posséder un fragment divin encore endormi qu’ils pourront éveiller ou non selon leur volonté de jeu.

M.: Et sur les règles?

G.T.: Au niveau des règles, j’ai créé mon propre système avec deux dés variables. La touche d’originalité est sur le second dé jeté car il s’agit d’un dé de difficulté, déterminé par le Maître de Jeu mais jeté par le joueur.

M.: Qu’est-ce qui vous a inspiré?

G.T.: Mes inspirations pour ce thème sont nombreuses: cinéma bien sûr avec des films comme Constantine, l’Avocat du Diable, Je Suis Une Légende, Madmax, Underworld; littérature avec les livres de Stephen King, Anne Rice ou encore Robin Hobb; animés et mangas avec par exemple Death Note.

M.: Trouver un éditeur de jeu pour Deus l’Ascension (qui sera publié par JdR Éditions) était un parcours difficile?

G.T.: Cela n’a pas été facile en effet! J’ai commencé par faire des conventions. Plus exactement un gros salon du fantastique: le festival Trolls et Légendes de Mons. Cela a été ma toute première présentation au public. J’ai rencontré là bas des auteurs (devenus depuis des amis), des éditeurs et, finalement, j’ai eu une première proposition. Malheureusement, celle-ci a finie par être abandonnée d’un commun accord pour des raisons de structures car c’était surtout un éditeur de jeux de société. Ensuite, j’ai eu une longue période creuse car les plus gros éditeurs ont souvent des temps assez longs pour traiter les dossiers. Finalement, j’ai décidé de démarcher JDR Edition et le courant est très bien passé entre nous. Je suis content qu’ils m’aient dit oui et soutenu!

M.: Comment s’est déroulé le partenariat avec cet éditeur?

G.T.: Nous avons débuté par une première lecture lors de la présentation du dossier. Le lecteur de ce dossier avait pris quelques notes pour des corrections à apporter. Nous avons ensuite échangé un fichier résumant les différentes choses à revoir selon leur point de vue puis nous en avons discuté. J’ai défendu certains aspects du jeu. Nous sommes tombés d’accord sur certaines choses et j’ai fait des concessions pour d’autres. Mais, finalement, cela a beaucoup enrichi le jeu. Il y avait aussi quelques plagiats involontaires que j’ai pris soin d’enlever lorsqu’ils me l’ont fait remarquer.

M.: Quelle est la suite du programme?

G.T.: Maintenant le plus dur va être de réunir le financement! Nous avons pris le parti de passer par un financement sur le site Ulule.com qui permet au public de faire des dons pour la sortie de l’œuvre. En échange de quoi ils peuvent recevoir des contreparties. Il nous reste également la mise en page définitive à faire avec la maquette PAO mais le chantier est déjà bien avancé. Je commence déjà à travailler sur un supplément d’écran de jeu.

Note du rédacteur: Gilles Théophile remercie toutes celles et tous ceux qui ont participé à ce financement. En effet, la somme nécessaire a été atteinte, et même dépassée grâce à vous tous!

M.: Que conseilleriez-vous aux autres auteurs qui demeurent encore dans l’ombre avec leur jeu dans un tiroir?

G.T.: Il ne faut jamais se décourager et franchir le pas de l’édition en se déplaçant sur des conventions! Le monde du jeu de rôle est tout petit et c’est vraiment un immense plaisir de côtoyer des professionnels de ce milieu très familial.

M.: Quels sont vos auteurs préférés?

G.T.: Mathieu Gaborit, Robin Hobb et Frank Herbert!

M.: Merci d’être passé nous voir.

G.T.: Merci à vous. Je profite de l’occasion pour remercier tous ceux qui me soutiennent. Et surtout ma compagne qui m’a poussé à tenter l’aventure de l’édition. Mais aussi deux amis auteurs, le duo Eillea-Ticemon, pour leur amitié et leurs encouragements.

Quelques liens utiles:

Le site Internet de l’auteur: http://www.deus-l-ascension.net

Le site de l’éditeur: http://www.jdreditions.com/deus.php

La page Ulule du projet en cours de financement public: http://fr.ulule.com/deus/ (financement atteint).

A propos de Indy

Adorant s’évader par la lecture et l’écriture, Indy affectionne tout particulièrement la Fantasy, la Science-fiction et le Fantastique. Sa rencontre avec les Jeux de Rôles durant son adolescence a développé en lui une fibre créatrice de mondes comme de personnages. C’est donc presque naturellement qu’il est passé de la rédaction de scénarios, à l’écriture de nouvelles, puis de romans. D’abord dans la Fantasy, en exploitant le monde sorti de son imagination pour les besoins des jeux, puis dans la Science-fiction en développant autour d’un personnage picaresque.

Lisez aussi

Download Project #3 – Entretien avec U-Bilam

Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions. Pourrais-tu tout d’abord …

Entretien avec Julien, guitariste de When Reasons Collapse

Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions. Pourrais-tu tout d’abord …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *