Accueil / Musique / Métal / Geisterwald – Geisterwald

Geisterwald – Geisterwald

Geisterwald est un duo suisse de metal indus que j’ai eu l’opportunité d’interviewer il y a quelques jours. Tout nouveau, tout beau, tout chaud, ils sont parvenus à me convaincre de les écouter grâce à leur look atypique et à leur univers (sans compter une légère inclinaison de ma part à l’indus bien réalisé…). Entrez donc à ma suite dans cette Forêt des spectres à la découverte de leur musique (oui Google trad c’est la vie, et alors ?) !

Tout débute sur un intro instrumentale inquiétante et saisissante, avec ces bruits de forêt et de carillon. Puis c’est Alte Körper, morceau mis en avant par le groupe qui se met à résonner dans nos oreilles. Personnellement je suis vraiment tombé amoureux de cette chanson : alternances de rythme, une batterie hyper saccadé et un chant saturé de qualité sont la clef. La composition globale est excellente et l’envolée du refrain est un bijou. Mon seul regret est de ne pas comprendre les paroles vu que c’est chanté dans la langue de Goethe… Kreuz se fait plus industriel, clairement, mais passe toujours aussi bien dans les oreilles. Les guitares et la batterie rythment le tout tandis que le chanteur assure la partie vocale en alternant les niveaux de voix. Une fois de plus le refrain est juste de toute beauté…

Wolf propose un aspect plus électro dans son départ avant de vraiment balancer du gros son, plus brut de décoffrage que ce que l’on a écouté avant mais pas pour autant déplaisant… Schlag stärker vient conclure cette galette. Un très bon départ, bien rythmé, puis une voix à la Rammstein, très classique dans sa veine indus, mais parfaitement réalisé. Le refrain propose de nouveau une envolée mais plus légère qu’auparavant, comme un contrepoint au côté plus violent et mécanique de ce qui est venu avant. Le solo de guitare en tout cas est une superbe réussite…

Geisterwald est à mon sens un groupe à suivre à l’avenir car ils ont su nous en mettre plein les oreilles en un seul EP, et surtout personnellement je suis clairement convaincu qu’ils ont leur place sur la scène metal actuelle. Au-delà de leur univers et de leur costumes, ils ont su montrer que leur musique pouvait aussi parfaitement parler pour eux…

Geisterwald
Geisterwald
2018

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Alif – Lelahell

Quatre ans après la sortie de Al Insane…The (Re)birth Of Abderrahmane, le combo algérien nous …

Empyrium – Helrunar – Sun of the sleepless – Nouveau Casino – Paris – 4/10/2018

Les concerts se suivent mais ne ressemblent pas (ou presque…) Le 4 Octobre dernier était …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *